La Convention de Kinshasa sur les armes légères entre en vigueur : et après ?

Cette étude du GRIP se penche sur l’utilisation des armes légères et de petit calibre (ALPC), qui est omniprésente dans l’ensemble des conflits armés actuels en Afrique, alimentant la violence, entravant la sécurité humaine et le développement. Relativement faciles à se procurer, très meurtrières et aisément dissimulables pour échapper aux contrôles, on compterait quelque 100 millions d’ALPC en Afrique, et la lutte contre leur prolifération est donc devenue un enjeu majeur pour le continent.

Pour accéder à l'étude La Convention de Kinshasa sur les armes légères entre en vigueur : et après ?, veuillez cliquer sur le lien.