Policy and Research Papers

Operationalizing Conflict Prevention: From UN Headquarters to the Field

Conflict prevention is a top priority for United Nations Secretary-General Antonio Guterres. In fact, there are already a number of conflict prevention tools available to the Secretary-General, the Security Council and those officials working in peace operations. But having prevention tools is one thing – using them is another. The latest ZIF Policy Briefing provides an overview of some of the prevention tools available and discusses the challenges practitioners face when operationalizing conflict prevention in peace operations.

To access the full policy brief Operationalizing Conflict Prevention: From UN Headquarters to the Field, kindly click on the link.

Paper

Madagascar face à la criminalité multiforme

Cette étude se penche sur l’élection présidentielle à Madagascar en décembre 2013, qui a formellement clôturé une séquence politique de relative paralysie institutionnelle depuis le coup d’État de mars 2009. L’héritage le plus lourd de cette crise est toutefois l’intensification d’une criminalité multiforme. Elle se traduit par des trafics de biens variés: ressources naturelles, espèces protégées ou non, produits illicites, minerais, bois précieux.  Au fil de la transition, le pouvoir s’est recentralisé et le pilotage des réseaux de l’économie grise avec. Madagascar est alors entré dans une phase de « criminalisation de l’État » : l’État s’est reconstruit sur un système où la frontière entre l’illicite et le licite est devenue floue. Les réseaux de l’économie souterraine ont indistinctement enrichi les acteurs précités. Ils ont dans le même temps permis la stabilisation de l’économie réelle et la légitimation du président de transition dont le souci était de préserver la fidélité de ceux qui l’ont porté au pouvoir en leur concédant des prérogatives.

Pour accéder à l'étude, Madagascar face à la criminalité multiforme, veuillez suivre le lien.

Paper

Les institutions du secteur de la sécurité et la crise politique de la RDC

Cet article est le quatrième d’une série qui analyse les défis actuels auquel fait face le processus démocratique en République démocratique du Congo, et comment divers acteurs et institutions détermineront les aboutissements. Il fait notamment le bilan du secteur de la sécurité en RDC et du rôle qu’il pourrait jouer dans les espoirs d’une transition démocratique dans le pays.

Pour accéder à l'étude Les institutions du secteur de la sécurité et la crise politique de la RDC, veuillez suivre le lien.

Paper

Où en est la recherche européenne en matière de défense?

En 2016, pour la première fois de leur histoire, les institutions européennes ont décidé de financer des actions dans le domaine de la recherche de défense. Il s’agit, pour le GRIP, d’un changement fondamental dans l’approche de l’Union vis-à-vis de la défense européenne. Cela pourrait se révéler un véritable game changer en fonction des modalités qui seront retenues pour définir le montant et les contours du futur programme de recherche de défense européen (EDRP) ainsi que son articulation avec les planifications de défense nationales et la planification de défense européenne qui semble en passe d’émerger. D’importantes autres questions seront également à trancher telles que l’articulation du programme européen avec des programmes capacitaires, ainsi que sa gouvernance d’ensemble. La présente Note d’Analyse, élaborée à partir d’un rapport fait au Parlement européen en mars 2016, dresse un point de situation au printemps 2017. 

Pour accéder à l'analyse Où en est la recherche européenne en matière de défense?, veuillez suivre le lien.

Paper

« Microbes » et sécurité en Côte d’Ivoire

L'auteur se penche ici sur la Côte d'Ivoire post- 2011. Depuis la fin de la crise post-électorale, le gouvernement a lancé, depuis 2012, une série de réformes, notamment au travers du plan national de développement (PND). Dans le cadre de ce dernier, les autorités amorcèrent une grande réforme du secteur de la sécurité (RSS) en mettant l’accent sur la sécurité humaine, considérée comme pilier de « l’émergence à l’ivoirienne » et corollaire indispensable du développement économique. Malgré ces progrès, des problèmes subsistent, et les autorités doivent aujourd’hui composer avec de nouvelles formes d’insécurité. Parmi ces nouveaux défis figurent les « enfants en conflit avec la loi », plus communément appelés « microbes », symboles des fragilités de la période post-électorale. Qui sont ces enfants « en rupture avec la loi » ? Quelle est l’origine de ce phénomène et quelle est sa trajectoire ?

Pour accéder à l'article « Microbes » et sécurité en Côte d’Ivoire, veuillez suivre le lien.

Paper