Evaluation de la réforme de la sécurité et de la justice au Burundi

Ce rapport d'évaluation, commandité conjointement par le gouvernement du Burundi, le gouvernement du Royaume des Pays-Bas et le Bureau des Nations Unies au Burundi, porte sur les efforts concertés des burundais et de tous leurs partenaires internationaux pour réformer les secteurs de la sécurité et de la justice (principalement la chaine pénale) depuis la signature de l’Accord d’Arusha en 2000. Les objectifs principaux de cette évaluation étaient :

  • de fournir un aperçu de l'évolution du processus de réforme de 2000 à 2013 ; 
  • d'identifier les résultats obtenus, les lacunes, les défis et les déficits ; et 
  • de formuler des recommandations aux autorités burundaises et à ses partenaires nationaux et internationaux visant à améliorer les activités actuelles et futures du processus de réforme. 

Pour réaliser cette évaluation, le gouvernement des Pays-Bas a sollicité l’appui d’une équipe d’ISSAT (International Security Sector Advisory Team) qui a débuté ses travaux en mai 2013. Un Comité Directeur chargé d'accompagner les étapes de l’évaluation, d'en analyser les rapports intermédiaires, provisoires et finaux, et de les approuver fut établi. Ce comité était composé de représentants du gouvernement du Burundi (exécutif, législatif et judicaire), des partenaires techniques et financiers (PTF) et de la société civile.