Réconciliation et croissance économique en Côte d’Ivoire

Suite à la résolution violente du conflit ivoirien en 2011, le président Alassane Ouattara a fait le pari que la reprise économique du pays permettrait d’initier une réconciliation politique et sociale. Cette stratégie post-conflit est liée à l’idée que la croissance économique, notamment la création d’emplois, peut réduire les risques d’une reprise du conflit et promouvoir la réconciliation.

En effet, les chercheurs débattent depuis de nombreuses années des liens à faire ou à ne pas faire entre les conflits et le (sous) développement, soupçonnant que le développement est un prérequis pour la paix, la sécurité et la stabilité.

Les thèses de l’économiste Paul Collier sur les causes des conflits en Afrique ont grandement influencé les pratiques de la Banque mondiale et autres organisations internationales impliquées dans la gestion des conflits (notamment sa contribution dans le débat « greed and/versus grievance » 1 ) Mais qu’en est-il de la Côte d’Ivoire où le président a clairement lié son projet économique à la réconciliation? Ce pari est-il une stratégie de paix viable?

Download

Downloaded 120 times since 25 janvier 2017.

Licence

Country