L'équipe

Conseillers en RSS et chargés de projet RSS

Formation et development de capacités

Plaidoyer et sensibilisation

Gestion du savoir

Performance, logistique et finance

Conseillers stratégiques

Nicole Ball

Conseillère stratégique

Nicole Ball est un membre confirmé du Center for International Policy (CIP). Elle est aussi une chercheuse associée à l’Institut Néerlandais de Relations Internationales (‘Clingendael Institute’) à La Haye et un membre de  Enough Project’s Non-Resident Senior Fellows Program. Nicole a, par le passé, travaillé au Overseas Development Council, aux National Security Archives à Washington DC, pour l’institut Suédois des Affaires internationales à Stockholm et à l’Université de Sussex au Royaume-Uni. Elle a aussi mené des recherches sur une grande variété de problèmes en relation avec la sécurité et le développement, dont  l’économie de la sécurité, la gouvernance démocratique du secteur de la sécurité, le désarmement, la démobilisation et la réintégration d’anciens combattants, le développement international du rôle des communautés dans leur support aux pays qui sortent de conflits violents et réforment leur secteur de sécurité. Dans son travail actuel, elle se focalise sur le renforcement de la gouvernance démocratique des secteurs de sécurité ainsi que sur l’évaluation de l’impact des mécanismes de financement dans des états fragiles et marqués par les conflits. 

Person

Marc Caron

Conseiller stratégique, Lieutenant général (ret.)

Marc a servi pendant 35 ans dans les forces canadiennes, terminant sa longue carrière au poste le plus élevé de commandant de l’armée avec le grade de lieutenant-général. A ce niveau stratégique des forces canadiennes et du ministère de la Défense nationale, il a joué un rôle déterminant dans la réalisation des objectifs de ces organismes et ce durant l’une des périodes les plus importantes de ces dernières années en termes d’engagement opérationnel et de transformations. Après sa mise à la retraite, il est devenu fonctionnaire international auprès des Nations Unies. Jusque très récemment, il a été le conseiller spécial pour la RSS du représentant spécial du Secrétaire général de la Mission des Nations Unies en République démocratique du Congo (MONUC).

Marc est diplômé de l’Université d’Ottawa en sciences politiques, il est titulaire d’un Master en études militaires du Royal Military College of Science (Royaume-Uni), ainsi que d’un Master en études sur la sécurité du Army War College (Etats-Unis).

Person

Eboe Hutchful

Conseiller stratégique

Eboe Hutchful est professeur d'études africaines à l'Université Wayne State, Detroit, Etats-Unis. Il est aussi directeur du Dialogue et Recherche sur la Sécurité en Afrique (ASDR) à Accra , Ghana et président du Réseau Africain pour le Secteur de la Sécurité (RASS). 

Dr Hutchful est un chercheur de longue date sur les relations entre civils et militaires, la réforme du secteur de la sécurité, ainsi que sur les questions de développement et les conflits internationaux. Il est l'auteur, entre autres, du livre Ghana's Adjustment Experience: The Paradox of Reform (L'experience de l'ajustement au Ghana: Le paradoxe de la réforme)(James Currey, 2002), coéditeur (avec Wuyi Omitoogun) de Budgeting for the Military Sector in Africa: The Processes and Mechanisms of Control (Budgets pour le secteur militaire en Afrique: les processus et mécanismes de contrôle) (Oxford University Press, 2006) et coéditeur ( avec Abdoulaye Bathily ) de The Military and Militarism in Africa (L'armée et le militarisme en Afrique) (CODESRIA Books, 1998). Il a enseigné dans plusieurs universités en Afrique et en Amérique du Nord, y compris l'Université de Toronto, l'Université de Port Harcourt et l'Université du Ghana. 

Dr Hutchful est également membre du Conseil consultatif international du Centre pour le contrôle démocratique des forces armées (DCAF), du Groupe consultatif du Réseau mondial pour la facilitation de la réforme du secteur de sécurité (GFN-SSR) et de l’ancien Conseil consultatif international pour les activités de police (IPAC) de l'ONU.

Person

Lamine Cissé

Conseiller stratégique

Le général Lamine Cissé du Sénégal a occupé plusieurs postes de direction au niveau national et international. Sa carrière militaire l’a amené à occuper le poste de chef d'état-major de la Défense. Par la suite, il a été nommé au poste de ministre de l'Intérieur ains qu'à une série de postes internationaux dont celui de chef de mission pour la mission des Nations-Unies en République Centrafricaine et celui de Chef du Bureau des Nations Unies pour l'Afrique de l’Ouest. Plus récemment, il a mené une mission d'évaluation RSS pour la CEDEAO en Guinée.

Person

Martin Agwai

Conseiller stratégique

Le général Martin Agwai du Nigeria a occupé un certain nombre de postes de direction dans des contextes nationaux et internationaux. Sa carrière, très réussie, culmine lorsqu'il devient chef de la Défense des forces armées nigérianes. Sur la scène internationale, il a travaillé en tant que conseiller militaire adjoint au Département des opérations de maintien de paix au siège de l'ONU. Il possède une expérience de terrain en tant que vice-commandant de la force chargée de la Mission des Nations Unies en Sierra Leone et a aussi commandé l'Opération hybride UA/ONU au Darfour.

Person

Clare Short

Conseillère stratégique

Clare Short est une personnalité politique britannique, membre du Parti travailliste. Elle était le député de Birmingham Ladywood de 1983 jusqu'à 2010. Pendant l’essentiel de cette période, elle était député du Parti travailliste, mais a démissionné en tant que whip du parti en 2006. Elle a servi le reste de son mandat en tant qu’indépendante. Elle a quitté ses fonctions de membre du Parlement lors des élections générales de 2010.

Après les élections générales du Royaume-Uni en 1997, l'Overseas Development Administration a reçu un statut ministériel et est devenu un Département pour le développement international avec Mme Short au poste de premier secrétaire d'Etat de niveau ministériel pour le Développement International. Elle a conservé ce poste durant le premier mandat du gouvernement travailliste, ainsi qu’au deuxième mandant après les élections générales de 2001 au Royaume-Uni. Le 9 Mars 1999, elle a prononcé un discours intitulé « La réforme du secteur de sécurité et l'élimination de la pauvreté». Ce discours a marqué la publication de la première déclaration de politique du DFID sur la RSS.

Person

Consultants RSS associés

Alexander Mayer-Rieckh

Consultant RSS associé

Alexander Mayer-Rieckh est un expert en réforme du secteur public dans les situations de post-conflit, concentrant son travail, plus particulièrement, sur la question du renforcement de l’intégrité des organisations et de leur personnel. Il a plus de quinze années d’expérience dans des pays sortants de conflit. Il est membre du GROUPE AFTERCONFLICT et siège au comité de rédaction du Security Sector Reform Monitor.

De 2003 à 2008, il a été le directeur du Programme pour la réforme du secteur de la sécurité au Centre international pour la justice transitionnelle. Il a dirigé le Bureau des droits humains de la Mission des Nations Unies en Bosnie-Herzégovine et a travaillé pour les Nations Unies à Genève, au Rwanda, en Ethiopie, en Erythrée et au Timor-Leste.

Bénéficiaire d’une bourse du Centre pour les droits civils et humains de l’Ecole de droit de l’Université de Notre Dame, il a mené en 2003 des recherches sur les processus d'examen et de contrôle des antécédents des employés du secteur public dans les contextes de transition.

M. Mayer-Rieckh est titulaire d’une licence de philosophie de l’Ecole supérieure de philosophie de Munich, d’un Master en théologie de la Weston School of Theology de Cambridge, dans le Massachusetts, ainsi que d’une maîtrise en droit des Universités de Vienne et de Salzburg.

Person

Arezou Azad

Collaboratrice experte en RSS

Arezou Azad est une conseillère RSS expérimentée (Justice et gouvernance). Elle a élaboré des politiques RSS prenant en compte la justice et a une expérience de terrain grâce à son travail sur ​​la réforme de la police et des droits de l'homme. Dans ses expériences précédentes, elle a aussi travaillé sur les évaluations, le suivi, l’évaluation et la formation RSS. Elle possède une vaste expérience avec l’ONU dans le soutien des composantes de police pour les missions d'évaluation technique. Elle détient un doctorat en études orientales et une maîtrise en affaires internationales. Elle parle l’allemand, l’anglais, le persan, le français et le portugais.

Person

Bill Morrell

Collaborateur expert en RSS

Bill Morrell est un expert en matière de réforme de la police et de la gouvernance qui a travaillé avec des homologues gouvernementaux dans des environnements difficiles en vue d'introduire des réformes sensibles pour renforcer les institutions de police et améliorer la coordination entre les principales parties prenantes. Après une carrière avec la police au Royaume-Uni qui a culminé avec le poste de surintendant principal, il a terminé sa carrière de police comme commissaire de police pour les Îles Salomon de 2003 à 2005 au cours d'une période de conflits continue. 

Plus tard, il a travaillé avec quatre missions de police de l'Union européenne: Au Soudan, il a travaillé en tant que conseiller principal sur la police auprès du chef de mission de l'Union africaine pour le Darfour dans le cadre de l'AMIS 2; en tant que commandant régional de la République serbe de Bosnie de la MPUE; en Afghanistan comme chef des mentors EUPOL et dans le cadre d'une équipe d'intervention de crise pour la Mission de l'Union européenne d'assistance à la frontière au point de passage de Rafah (EU BAM Rafah) en Israël . Depuis début 2010, il travaille comme consultant indépendant avec le Service de police du Soudan du Sud et avec les comités de sécurité de l'État. Il est principalement basé à Juba mais travaille également dans d'autres pays.

Il a récemment terminé une maîtrise en gestion du secteur de sécurité avec une thèse axée sur l'intégration des femmes policières dans les Etats au lendemain des conflits comme un moyen pour renforcer le concept de la sécurité humaine.

Person

Caroline Bahnson

Collaboratrice experte en RSS

Caroline Bahnson est conseillère dans le secteur de la sécurité et de la justice et travaille, actuellement, en tant que conseillère dans le domaine de la surveillance et de l'évaluation de la RSS. Elle possède plus de dix ans d'expérience dans le domaine des rapports entre conflits et développement, cela, grâce à ses expériences professionnelles dans plusieurs organismes multilatéraux et bilatéraux. Ses principaux domaines d'expertise comprennent la réforme du secteur de sécurité (RSS), la construction de la paix /de l'État, la stabilisation, l'analyse politique et l'évaluation des conflits. Elle est compétente en gestion de projets, en développement politique et stratégique et en coordination entre bailleurs de fonds.

Person

Dennis Blease

Collaborateur expert en RSS

Dennis Blease est actuellement doctorant, à temps partiel, à l'Université de Cranfield ; il entreprend des recherches sur le rôle de support de l'OTAN quant aux engagements pour la réforme du secteur de sécurité (RSS).

Il a servi dans l'armée britannique pendant 36 années et a pris sa retraite en 2008. Durant ses années de service, il a passé un total de 9 années avec l'OTAN. Il y a travaillé en tant que commandant de la mission de l'OTAN en République de Macédoine (2004-2005), il a conseillé le gouvernement sur les programmes de reconstruction après les conflits, sur les programmes RSS et sur les approches de transformation pangouvernementales. Son rôle a été étendu au niveau régional quand il a été nommé chef de la filière de l'OTAN sur les questions de RSS pour les Balkans occidentaux (2006-2008). Il a travaillé en étroite collaboration avec les gouvernements de la région et, dans le cadre de ce dernier travail, il a occupé le poste, à temps partiel, de conseiller RSS auprès de l'envoyé spécial des Nations Unies pour le statut futur du Kosovo (2006-2007).

Depuis sa retraite de l'armée britannique, il a travaillé à temps partiel pour l'Université de Cranfield et a donné des conférences sur la RSS et l'OTAN dans bon nombre d’universités et d'instituts de sécurité en Europe ainsi qu’en Palestine et en Ethiopie. Il a été le formateur principal de l'Unité de stabilisation du Royaume-Uni à Londres pendant 18 mois (2009-2010) et a également apporté  son soutien RSS au Bureau des Affaires étrangères et du Commonwealth en Palestine (2009-2010).

Il est actuellement directeur général de DBA SSR Consultants Ltd et conseiller principal en matière de justice et de sécurité pour l'Unité de stabilisation du Royaume-Uni.

Person

Elisabeth Hayek-Weinmann

Collaboratrice experte en RSS

Mme Hayek a une formation universitaire en économie et en sciences politiques avec, de plus, une formation professionnelle dans l'analyse de conflits, les droits de l'Homme, la gestion des risques et l'intervention d'urgence. Elle est titulaire d'une maîtrise en théorie politique de la London School of Economics au Royaume-Uni ainsi que d'une maîtrise en économie des affaires de l'Eni Coroprate University à Milan en Italie. Les obligations des acteurs non étatiques quant aux droits humains et à la justice transitionnelle sont parmi ses intérêts académiques. 

Elle a plus de vingt ans d'expérience opérationnelle et managériale ayant travaillé dans des situations de conflit et d'après-conflit où elle a traité de questions clés liées aux programmes de développement de la gouvernance démocratique (la DDR, la RSSJ, la justice transitionnelle et la prévention de la violence). Son expérience de terrain s'étend à la conception de programmes, la coordination, la gestion et l'évaluation, l'application efficace des instruments dérivés du système de gestion axée sur les résultats (RBMS), l’approche du développement fondée sur les droits de l'homme (HRAD), les Normes du CAD de l'OCDE pour une évaluation de qualité et les principes de Paris /Accra sur l'efficacité de l'aide. Grâce à son expérience avec les programmes et les projets de renforcement des capacités institutionnelles dans toutes les phases du processus de paix en Amérique centrale et en Colombie, elle a pu avoir une vue d'ensemble et des idées spécifiques concernant les défis en termes d'efficacité de l'aide dans les contextes de conflit et d'après conflit.

Elle a travaillé en tant que conseillère pour, ainsi que dans la révision de, plusieurs travaux de recherche multidisciplinaires sur la violence politique et criminelle dans les processus de transition. Elle a travaillé pendant onze ans au PNUD et possède une très bonne connaissance des méthodologies de programmation de l'ONU et de celles d'autres agences de développement multilatérales et bilatérales. Tout au long de sa carrière, elle a fait preuve de compétences solides dans le développement et la gestion des relations de collaboration ainsi que dans sa capacité à travailler en équipes pluridisciplinaires et à faciliter les processus d'engagement communautaire et la recherche du consensus.

Person

Gordon Hughes

Collaborateur expert en RSS

Gordon Hughes est le conseiller principal en réforme du secteur de sécurité (RSS) à l’ISSAT. Par le passé, en 2009, il était le conseiller en chef et le chef adjoint de la Mission des Nations Unies au Népal (MINUNEP). En 2008, il a entrepris une mission de 6 mois en tant que conseiller principal RSS de l'ONU pour établir une «feuille de route» qui guide l'approche émergente de l'ONU en vue de développer le secteur de la sécurité. Cette mission de l'ONU a impliqué des évaluations sur le terrain dans la République démocratique du Congo, au Burundi et au Timor-Leste. Depuis 2006, Gordon travaille avec le Centre pour la gestion du secteur de sécurité (CSSM) à l'Université de Cranfield au Royaume-Uni où il est actuellement collaborateur principal.

Gordon est un ancien brigadier dans l’armée britannique et jouit d’une grande expérience en Afrique, notamment grâce à son travail comme conseiller régional pour les conflits. Ses postes militaires comprennent celui de Commandant des forces britanniques (y compris l'équipe militaire internationale consultative en matière d'instruction (IMATT)) au Sierra Leone et celui de commandant BMATT en Afrique du Sud, où il a dirigé des initiatives dans le secteur de la sécurité sur l'intégration et la formation. Il a commandé des troupes jusqu'au niveau de la brigade et a servi au sein d'opérations en Irlande du Nord, en Bosnie et au Sierra Leone.

Ses connaissances spécialisées : la planification stratégique; la prévention des conflits; le développement du secteur de la sécurité; la reconstruction après les conflits et la formation.

Expérience RSS: la Sierra Leone, l'Afrique du Sud, le Soudan, le Burundi, la RD du Congo, le Timor-Leste, l’Ouganda et le Népal.

Gordon est diplômé du Royal College of Defence Studies à Londres. Il est membre du Conseil consultatif international de l'Université de Cranfield pour la maîtrise en gestion du secteur de la sécurité et membre du Groupe de travail international sur la sécurité nationale.

Person

Ilona Szabo de Carvalho

Collaboratrice experte en RSS

Ilona Szabo de Carvalho est la directrice de l'Institut Igarapé et la coordinatrice du secrétariat de la Commission mondiale sur la politique des drogues. Autrefois, elle a aussi été la coordinatrice du secrétariat de la Commission latino-américaine sur les drogues et la démocratie. . Elle a agi comme agent de liaison pour la société civile avec le Bureau quaker auprès des Nations Unies (Genève) concernant la Déclaration de Genève sur la violence armée et le développement entre 2008 et 2011. Ilona a conçu et produit un court documentaire intitulé Visages de la Violence et a également été co-scénariste et chercheuse pour le documentaire Briser le Tabou qui touche aux questions de politique de la drogue. Avant de fonder l'Institut Igarape, elle a coordonné la plus grande campagne de désarmement dans le monde ainsi qu'un référendum national pour interdire la vente d'armes de poing aux citoyens brésiliens avec Viva Rio. Elle a obtenu une maîtrise en recherches sur la paix et les conflits de l'Université d'Uppsala en Suède et est spécialiste en développement international de l'Université d'Oslo.

Person

Janine Rauch

Collaboratrice experte en RSS

Janine travaille comme consultante indépendante depuis douze ans auprès  d'une variété d'organismes gouvernementaux et des donateurs sur la réforme du secteur de sécurité et sur les stratégies de sûreté de la communauté en Afrique australe et ailleurs. Elle a, également, mené de nombreuses évaluations de programmes internationaux dans les domaines de la sécurité et de la justice. Avant de rejoindre l'ISSAT, elle a passé 4 ans à travailler sur les programmes du DFID pour soutenir la responsabilisation du secteur de la sécurité, la mobilisation de la société civile et la réforme de la police en République démocratique du Congo. En 2004-2005, elle a dirigé un projet global de recherche sur la responsabilisation de la police pour la Commonwealth Human Rights Initiative, basée à New Delhi en Inde.

Après les premières élections démocratiques en Afrique du Sud en 1994, Janine a été nommée conseillère du ministre de la Sécurité et de la sûreté. Suite à la restructuration et à la démilitarisation de la police sud-africaine, elle a été nommée directrice en chef des politiques, où elle a supervisé les aspects de la transformation de la police, tels que la formation de base des recrues, les relations de travail et la fusion des onze forces de police de l’apartheid avec le nouveau service de police de l'Afrique du Sud. En 1996, elle a dirigé le processus interministériel pour le développement de la première Stratégie nationale de prévention du crime en Afrique du Sud.

Apres avoir quitté la fonction publique sud-africaine, Janine a travaillé comme consultante pour des OING (ICTJ, Clingendael) et des donateurs (DFID, DANIDA, le PNUD, la Commission européenne et l'Open Society Foundation) sur la conception et l’évaluation de programmes. Depuis 2007, elle a travaillé principalement en RDC sur la réforme de la police, la participation citoyenne et la responsabilisation du secteur de la sécurité.

Janine est diplômée en criminologie de l’Université de Cape Town, Afrique du Sud et de l'Université de Cambridge, Royaume-Uni. Elle a effectué des recherches et publié de nombreux articles sur la réforme de la police et la prévention de la criminalité en Afrique du Sud. Janine occupe un poste à temps partiel au Centre pour la défense et la gestion de la sécurité à l'Université de Witwatersrand à Johannesburg.

Person

Lara Deramaix

Conseillère en RSS (Justice)

Lara est la conseillère principale en matière de justice à l’ISSAT; elle est consultante dans le domaine de la réforme du secteur de sécurité et de justice. Elle effectue des missions sur la conception de programmes de réforme, l'évaluation et le suivi. Lara est aussi facilitatrice de cours de formation sur la réforme du secteur de la justice au sein de l'ISSAT. En outre, Lara apporte son soutien pour renforcer l’étendue des outils et des ressources qui soulignent l'interdépendance des secteurs de la sécurité et de la justice.

Forte de longues années d'expérience en matière de réforme du secteur de justice et de connaissance des programmes de réforme de la justice dans les États touchés par le conflit, Lara Deramaix a travaillé pendant plus de 12 ans pour Avocats Sans Frontières (ASF) où elle a conçu, géré, surveillé et évalué des programmes visant à soutenir l'Etat de droit par le biais de la réforme du secteur de la justice et de la sécurité . Elle a coordonné des programmes tels que les tribunaux mobiles (soutien technique à l'autorité judiciaire), les cliniques juridiques (conseils juridiques et système de référence en partenariat avec des avocats locaux) et le renforcement des capacités (magistrats et avocats).

Elle est responsable de l'identification de nouveaux contextes d'intervention, et a pu ainsi lancer avec succès de nouveaux programmes pour Avocats Sans Frontières (ASF) au Tchad, en Tunisie, au Maroc, en Egypte et en Asie (Myanmar). Auparavant, elle a pratiqué le droit à l’Association du Barreau de Bruxelles, où elle s’est spécialisée dans les procédures d'asile, la loi sur l'immigration, le droit pénal et les droits de l’homme. Elle travaille en quatre langues, et a de l'expérience sur le terrain au Burundi, au Tchad, en République démocratique du Congo, au Timor-Leste, à Israël, en Palestine, au Rwanda, en Tunisie, en Turquie et au Zimbabwe.

Person

Laurie Nathan

Collaborateur expert en RSS

Dr Laurie Nathan est professeur invité à l'Université de Cranfield et chercheur principal à l'Université de Pretoria. De plus, entre 1992 et 2003, il était directeur exécutif du Centre pour la résolution des conflits à l'Université de Cape Town.

De 1994 à 2001, Laurie était conseiller en politiques  générales auprès du ministre de la Défense et le président de la commission parlementaire de la défense en Afrique du Sud. Il a rédigé le Livre blanc sur la Défense (1996), le Code de conduite pour la Force de défense nationale sud-africaine (1999) et la politique étrangère de défense du ministère de la Défense (1999). Il a été membre des comités de rédaction des ministères chargés de l'examen de la Défense (1998), la Loi sur les mesures complémentaires de la discipline militaire (1999),  le Livre blanc sur les industries Sud-africaines liées à la défense (1999), la Loi sur la Défense ( 2002) et la Loi sur la société Armements Corporation of South Africa (2003). De 1995 à 2002, il a siégé au Comité consultatif de l'éducation civique et à la surveillance du Département sud-africain de la Défense. En 2006, le ministre du Renseignement l’a nommé pour soutenir le programme d'éducation civique pour les services de renseignement sud-africains.

En 1994, Laurie a été nommé par le président Mandela pour siéger à la Commission d'enquête sur le commerce des armes au Cameron. En 1999-2000, il était conseiller auprès du ministre des Affaires étrangères du Swaziland, qui était alors le président de la Commission de défense et de sécurité inter-états en Afrique australe. Laurie a été le principal rédacteur du Protocole de la SADC sur la Politique, la Défense et la Coopération de Sécurité (2001).

En 2005, Laurie était conseiller auprès des services de sécurité palestiniens et de la Mission Ward pour la préparation d'un Livre blanc sur la sécurité et la sûreté palestiniennes. En 2006, il était membre de l'équipe de médiation de l'Union africaine pour le Darfour. En 2006-2008 il a fait partie de la Commission de révision ministérielle sur le renseignement, établie par le ministre sud-africain de Renseignement. Finalement, en 2009, il a été sélectionné pour faire partie des experts des Nations unies en RSS.

Person

Natacha Meden

Collaboratrice experte en RSS

Natacha Meden travaille dans les pays sortants de conflits depuis plus de quinze ans. Son travail a porté sur le soutien des négociations de fin de conflit et la mise en œuvre des accords de paix, traitant avec des représentants du gouvernement, des «rebelles» ou «groupes de résistance» et d'autres forces. Tout en travaillant pour le programme de démobilisation et de réintégration multi-pays administré par le Secrétariat de la Banque mondiale (Afrique - Grands Lacs), elle a pris part à la conception, la mise en œuvre et le suivi des programmes de désarmement, démobilisation et réinsertion. En tant que chargée de projets RSS pour les Nations Unies, elle était appelée à fournir des apports techniques aux négociations de cessez-le-feu (Burundi) et proposer des idées sur les aspects liés à la gouvernance de la réforme et du développement des institutions de sécurité (Burundi, Timor-Leste, Guinée-Bissau). Elle a également contribué au dialogue politique sur le soutien des donateurs à la RSS dans les pays sortant d'un conflit. Natacha a soutenu  les efforts de début de reconstruction en tant que membre de la mission résidente de la Banque mondiale au Timor-Leste durant la transition post-consultation jusqu'à la pleine indépendance. Son travail sur le terrain l’a amenée à développer un sens aigu des difficultés liées à la restructuration, la réforme et / ou au développement des institutions de sécurité dans des contextes affectés par le conflit.

Natacha est diplômée de l'Université Paul Valéry, Montpellier, en France. Elle parle le français, l'anglais et le portugais, avec une connaissance limitée de l’indonésien.

Person

Oren Ipp

Collaborateur expert en RSS

Oren Ipp est un professionnel du développement international avec une expérience de plus de dix ans en matière de gouvernance démocratique. Son expertise se concentre sur la gouvernance dans des contextes fragiles ou d'après conflit  avec un accent régional sur l'Afghanistan et l'Asie du Sud. Oren a travaillé dans les domaines de la réforme du secteur de la sécurité, le développement des partis politiques, le soutien aux élections, le renforcement législatif et le renforcement des capacités de la société civile. Dans ces domaines fonctionnels, l'objectif principal d’Oren était la conception de programmes, la gestion, le suivi, ainsi que  l'évaluation. Oren est actuellement professeur auxiliaire adjoint à l'Université de New York (NYU) et consultant pour de nombreuses organisations, y compris le Programme des Nations Unies pour le développement (PNUD), le Centre de Genève pour le contrôle démocratique des forces armées (DCAF) et le cabinet de conseil Development Transformations

Ses projets récents se sont axés sur le soutien international pour un règlement politique après les conflits, le rôle de l'aide au développement dans les efforts de contre-insurrection et le développement des partis politiques. Entre 2006 et 2008, Oren a été basé à Kaboul, en Afghanistan, où il a dirigé les programmes législatifs nationaux et sous-nationaux de l'Institut national démocratique (NDI).

Parmi les publications d’Oren figure le chapitre «le contrôle parlementaire du secteur de la sécurité en Afghanistan » dans le prochain volume de Deconstructing Afghanistan's Security Sector (Déconstruire le secteur de la sécurité de l'Afghanistan). Oren est titulaire d'une maîtrise en études des politiques internationales de l'Université de Stanford.

Person

Pascale Vander Espt

Collaboratrice experte en RSS

Pascale Vander Espt est une avocate spécialisée dans les questions de réforme de la justice et du droit international des droits de l’Homme. Elle a travaillé dans les départements des droits de l'homme et de la justice de plusieurs missions de maintien de la paix des Nations Unies (l'Angola, le Timor-Leste) et a contribué à la création du Bureau des droits de l’Homme des Nations Unies en Angola. Elle a également travaillé pour plusieurs ONG, le Bureau du Haut Commissaire aux droits de l'homme au Cambodge et le Haut Commissariat des Nations Unies pour les réfugiés au Malawi.

Plus récemment, elle a travaillé pour EuropeAid, le bureau de coopération de la Commission européenne (2004- 2010), où elle était en charge de la qualité des opérations et de l'apport d'un soutien thématique aux délégations de l'UE à l'étranger dans la conception et la formulation de programmes dans le secteur de la justice, à la fois dans les pays ACP et en Amérique Latine. Elle utilise actuellement cette expertise en tant que consultante indépendante.

Pascale Vander Espt est également avocate en droit, spécialisée dans les affaires d'immigration et d'asile. Elle détient un baccalauréat en droit et une maîtrise en études du développement.

Person

Robert Muggah

Collaborateur expert en RSS

Dr Robert Muggah est un spécialiste de la sécurité et du développement et supervise la recherche à l'Institut Igarapé. Il est également affilié à la faculté des relations internationales de la Pontificia Universidade Católica do Rio de Janeiro ainsi qu’au Centre pour les conflits, le développement et la paix à l'Institut universitaire de hautes études internationales et du développement en Suisse. Fort d'une longue expérience dans la supervision de projets de recherche de grande envergure dans plus de 50 pays, Robert Muggah a travaillé en étroite collaboration avec des dizaines d'organismes multilatéraux et bilatéraux sur l'action humanitaire, l'aide au développement, la stabilité et les politiques de sécurité et de défense. Il supervise, de même, un certain nombre de projets avec des universités au Canada, en Suisse, au Royaume-Uni et aux États-Unis sur la violence urbaine, la résilience urbaine, la criminalité organisée et la cyber-guerre.

En plus de son rôle principal au sein du groupe SecDev, Robert Muggah supervise également le Journal of Stability et siège aux conseils de plusieurs revues et organisations internationales. Avant de joindre Igarapé, il était le directeur de recherche de Small Arms Survey (2000 à 2011). Il est l'auteur de cinq livres et de centaines de chapitres, articles de journaux, rapports et éditoriaux. Il  est titulaire d'un doctorat de l'Université Oxford et un DEA de l'IDS à l'Université de Sussex.

Person

Sami Faltas

Collaborateur expert en RSS

Dr Sami Faltas est le directeur du Centre d'études de sécurité européenne (www.cess.org). Il est Egyptien mais a vécu et travaillé aux Pays-Bas depuis les années 1960. Après des études en sciences politiques et un doctorat en économie, il a travaillé comme chercheur et conférencier sur les questions de paix et de sécurité dans diverses universités et instituts.

Aujourd'hui, il élabore et présente des programmes de formation, des formations pour les formateurs et des exercices de simulation sur la réforme et la gouvernance du secteur de sécurité. Parmi ses clients, on trouve l’OCDE-CAD, la Commission européenne, le Service d'action extérieure de l'UE, l'OTAN, les gouvernements de l'Allemagne, des Pays-Bas, de la Suède et du Royaume-Uni, ainsi que les ONG qui travaillent sur la sécurité et le développement.

Ses intérêts incluent la RSS, la gouvernance démocratique dans le secteur de la sécurité, la consolidation de la paix après les conflits, le désarmement, la démobilisation et la réintégration des combattants (DDR) et la justice transitionnelle. En tant que formateur, Sami Faltas travaille avec des collègues d'instituts tels que le CESS, l’ISSAT, DCAF, BICC, Clingendael, l'Académie Folke Bernadotte, le Collège de la Défense des Pays-Bas, l'Académie de défense du Royaume-Uni, l'OSCE, RACVIAC, le PNUD, ainsi qu’avec des experts indépendants. Il enseigne en anglais, français, allemand et néerlandais. Il est particulièrement actif en Géorgie, en Moldavie, en Turquie, aux Balkans et en Europe occidentale, mais travaille aussi en Asie centrale, en Afrique et au Moyen-Orient.

Person