Le conseil pour les opérations sur le terrain (COT)

L’ISSAT offre aux membres de son comité de direction des conseils ciblés et spécifiques aux projets de sécurité et de justice, tant au siège que sur le terrain. Ce soutien est apporté principalement par le biais du déploiement à court terme de membres de l’équipe ou d'experts affiliés dans un pays donné. L’ISSAT ne couvre, délibérément, pas les lacunes en matière de ressources humaines sur le long terme, car celles-ci doivent être dûment gérées par les membres du comité de direction.

Conceptualisation, planification et évaluation

L’ISSAT travaille avec son mandataire en vue d’aider à la conceptualisation, la planification et la collecte de données pour les activités relatives au domaine de la sécurité et de la justice, et vise à assurer une approche robuste pour l'analyse et l’élaboration de recommandations.

Par exemple en 2014, l’ISSAT a soutenu l'Union européenne et le Royaume-Uni dans l’évaluation de la réforme de la police en République démocratique du Congo, et la formulation de recommandations d’options pratiques pour l'engagement international dans l’avenir. L'évaluation a porté en particulier sur l'identification des lacunes clés en matière de soutien de la police, du potentiel de l'engagement bilatéral ou multilatéral pour combler ces lacunes, et des possibilités d’établir des liens plus étroits entre la réforme de la police et les efforts plus larges visant à améliorer l'accès à la justice.

Conception de programmes de sécurité et de justice

L’ISSAT soutient les membres de son comité de direction afin qu’ils adoptent des approches participatives pour la conception de programmes, tout en s’assurant que ceux-ci se fondent sur une compréhension solide des changements comportementaux et institutionnels nécessaires pour améliorer la prestation de la sécurité et de la justice. 

A titre d'exemple, l’ISSAT a soutenu à la Suède dans le développement d’un programme de suivi en Albanie pour renforcer la police de proximité. Le programme a été conçu en se basant sur la théorie du changement développée avec le ministère de l'intérieur, la police d'Etat et les représentants de la société civile. La conception du programme comprenait également un plan cadre de suivi comprenant des indicateurs de résultats développés avec des partenaires nationaux afin d'intégrer et de compléter les exigences actuelles en matière de rapports nationaux.

L’examen et l’évaluation des programmes

L’ISSAT met à disposition des experts en matière d'évaluation de la sécurité et de la justice afin d'effectuer des évaluations indépendantes des programmes, et de travailler avec les membres du comité de direction sur les examens à mi-parcours.

Par exemple, au cours des quatre dernières années, l’ISSAT a assisté les Pays-Bas dans l’évaluation des différentes phases de leur programme de développement du secteur de la sécurité au Burundi (DSS). De plus, l’ISSAT a également effectué une évaluation complète du processus de réforme de la sécurité et de la justice dans le pays depuis l'accord de paix d'Arusha. Outre le programme DSS, l’évaluation a aussi porté sur tout le secteur de sécurité et de justice (la défense, la police, la justice, les domaines de gouvernance, ainsi que la structure de la sécurité nationale et le renseignement).

Un appui à long terme associé à une assistance technique à court terme

L’ISSAT offre un soutien périodique à long terme aux programmes des membres de son comité de direction sous la forme d’appui au personnel des ambassades et des missions ainsi qu’aux conseillers déployés sur le terrain. Outre le travail de coaching et de mentorat, qui font partie intégrante de l’aide avancée par l'ISSAT (voir ci-dessous), les déploiements réguliers sur le terrain peuvent également être associés à l'appui technique à court terme pour renforcer des activités particulières menées dans le cadre du programme d’un membre du comité de direction.

Par exemple, l’ISSAT en est à la troisième année de son mandat d’appui de trois ans visant à soutenir la Suisse dans la mise en œuvre de son programme «Sans sécurité, pas de développement » au Honduras. Ce soutien comprend les conseils techniques apportés à la direction du développement et de la coopération (DDC) suisse et ses partenaires, les efforts visent à intégrer une approche sensible au conflit qui prend en considération la nature politique de l’intervention, et l'aide apportée à la DDC pour surveiller les programmes de ses partenaires. Dans le cadre du soutien qu’elle fournit, l’ISSAT a également contribué aux programmes de formation de la police.

Le travail de coaching et de mentorat du personnel de terrain

L’aide au développement des capacités de la communauté internationale à mieux soutenir la réforme de la sécurité et de la justice figure au cœur du travail de l’ISSAT. L’ISSAT offre des services de coaching et de mentorat dans le cadre de tous les mandats de conseil pour les opérations sur le terrain (COT) qu'elle entreprend. Cela peut inclure l'aide apportée aux experts techniques pour traduire leurs connaissances en matière de sécurité et de justice en une approche développementale du soutien, ou le renforcement et le développement régulier des capacités pour les ambassades et les missions ayant des programmes sur le terrain.