Le rôle des médias dans la GSS et la RSS

21/09/2017 @ 12:15
by Iman Simon

Les médias jouent un rôle clé à la fois en contribuant à la transparence des activités de l'État, mais aussi dans la communication d’initiatives et de réformes par les autorités publiques. Il arrive cependant que la relation entre les médias et les autorités soit difficile.

Je suis à la recherche d’exemples et  de cas concrets  lors desquels  les médias et l’Etat ont collaboré ou amélioré leurs relations de travail dans le but d’informer et de communiquer davantage sur les initiatives de la GSS auprès du grand public. Certains parmi vous pourraient-ils m’indiquer des exemples d’initiatives concrètes comme le développement de stratégies de communication, de formations conjointes, etc.?

Je vous remercie d’avance pour toutes ressources, références et outils sur le sujet.

Merci pour votre contribution!

21/09/2017 @ 13:47
by Valentin Wagee

Bonjour Iman,

Je vous propose de consulter une publication de l’USAID que j’ai utilisé lorsque je travaillais sur la Lybie: https://www.usip.org/publications/2015/04/role-media-shaping-libyas-security-sector-narratives

Cependant, l'accent mis sur la dimension partisane pourrait peut-être le rendre un peu trop spécifique par rapport à votre question.

J'espère que cela sera utile!

Meilleures salutations, 

Valentin

22/09/2017 @ 12:23
by Cornelia-Adriana Baciu

Bonjour Iman,

Les deux études ci-dessous pourraient être pertinentes:

https://www.files.ethz.ch/isn/110748/Spotlight_5_Media.pdf  (Palestine)

http://www.dcaf.ch/role-media-security-sector-governance-toolkit-trainers

Les résultats préliminaires de ma recherche suggèrent que les OSC, en particulier celles qui opèrent à haut niveau (piste 1.5 ou 2), jouent un rôle actif vis-à-vis des médias en les encourageant à disséminer les informations relatives à la RSS et GSS auprès d’un large public.

Cordialement,

Cornelia

04/10/2017 @ 16:55
by Thammy Evans

Chers tous,

 Je vous remercie pour les commentaires et les suggestions qui ont été apportés jusqu'à présent. J’ai remarqué que les liens pour accéder au document du DCAF sur les médias et la RSS ne fonctionnent pas tous, notamment Tool 2 : Media and SSG, qui est le plus important et que j’ai donc attaché ici.

L’importance de l’indépendance des médias comme mécanisme de surveillance est reconnue. Cependant, je pense que deux éléments cruciaux doivent être mis en évidence. A savoir :

  1. la responsabilité des médias de rapporter avec précision les faits. Ils jouent de ce fait un rôle non-négligeable dans l'éducation du public sur les enjeux relatifs à la Réforme du Secteur de la Sécurité. Ceci implique que les médias soient bien informés et comprennent correctement le secteur de la sécurité. C’est là la tâche d’un rédacteur spécialisé sur les questions de sécurité, dont la plupart des médias ne disposent pas.
  2. la responsabilité des pourvoyeurs de sécurité de comprendre l’importance de la communication dans leur domaine. Ils ont donc également un rôle constructif dans l'éducation des médias et, à travers eux, l’initiation du public à la question de l'importance de la sécurité des citoyens.

Une grande partie des acteurs de la sécurité ont de la difficulté à comprendre la manière dont il faut informer les médias, en recourant à des procédés moins conflictuels tels qu'un bulletin d'information, un comité de rédaction ou un avis de presse. Ceci sans compter que, dans de nombreux pays, l’information sur la sécurité est taboue et les principaux sites d'information ne possèdent pas d'éditeurs spécialistes des questions de sécurité. On peut citer les exemples de Matthew Symonds (Economist), Rohit Kachroo (ITV News), Tom Whitehead (Telegraph) - (soit dit en passant, quelqu’un peut-il mentionner une éditrice sur la sécurité?).

La police d'Écosse a publié sa Stratégie de Communication et d'Engagement (Communications and Engagement Strategy) en 2015, qui est un excellent exemple de la manière dont un acteur de la sécurité peut s'engager de manière constructive et ouverte avec les médias, ainsi que d'autres acteurs de la surveillance, y compris par des communications internes et externes.

Pour les acteurs de la sécurité qui ont du mal à travailler avec les médias, des conseils sont disponibles en ligne, telles que le Central Europe Programme Communications Guidebook (2009) de l’UE, ou le guide UNESCO's Media Relations. Néanmoins, ni l’une ni l’autre de ces publications n’est spécifique au secteur de la sécurité.

Il serait souhaitable que davantage d’exemples positifs sur le sujet soient présentés, mais aussi des exemples de bonnes relations stratégiques avec les médias qui pourraient être utilisés par des professionnels de la sécurité. 

ENG_Media_Tool2.pdf (3,6 MB)