Jean-Jacques Wondo Omanyundu

Policy and Research Papers

Le Burkina Faso et son armée mis au pas par le Régiment de sécurité présidentielle?

Depuis la chute de Blaise Compaoré le 31 octobre 2014 à la suite d’une révolte populaire, le Burkina Faso traverse une période politique turbulente, secouée par quatre tentatives du RSP de mettre fin à la transition. Cette fois en effet, le RSP est parvenu à perpétrer un coup d’État, mais il n’est pas sûr qu’il réussisse à mettre fin à ce régime. Si elle semble atypique, cette situation ne l’est pas vraiment si on se replace dans le contexte de l'évolution politique de ce pays depuis son indépendance.

Article complet: Le Burkina Faso et son armée mis au pas par le Régiment de sécurité présidentielle?

Paper

Books

Les forces armées de la RDC: Une armée irréformable ?

Cet ouvrage, consacré à l’évolution récente de l’armée loyaliste congolaise, les FARDC, est une étude descriptive, analytique et synthétique des réformes entreprises depuis leur création en 2003 jusqu’en 2014. L’ouvrage met en lumière les avancées et les dysfonctionnements constatés dans la mise en œuvre de la réforme des FARDC. Une réforme – dévoyée – qui a dérivé du cadre conceptuel initial défini lors d’élaboration et dont l’objectif consistait en la formation d’une armée nationale, restructurée et intégrée.

L’ouvrage aborde également, témoignages et références bibliographiques à l’appui, la mise en cause de la hiérarchie militaire congolaise dans les revers subis par les FARDC en 2012, notamment lors de la prise de Goma par le M23. Avec une remarquable contribution de Jerôme ZiambiKengawe, diplômé de l’Ecole royale militaire de Belgique, l’ouvrage analyse en profondeur les étapes importantes de la guerre menée par les FARDC contre le M23. Dans cette partie, l’accent est mis sur les conséquences de la prise de Goma par le M23 en novembre 2012 et les facteurs (politiques, stratégiques, militaires, géopolitiques et diplomatiques) qui ont concouru à la défaite du M23 ou à la victoire des FARDC en novembre 2013.

L’auteur identifie en outre une série de personnes qui exercent une influence dans le secteur de la sécurité en République démocratique du Congo autour du président Kabila, en mettant notamment en exergue le poids atypique de deux réseaux composés de Katangais et de l’axe « Banyamulenge-Tutsi-rwandais ». L’ouvrage se termine en proposant quelques axes prospectifs devant permettre une bonne réforme pragmatique des FARDC.

Pour plus d'information, cliquez ici.

Book