Sonia Le Gouriellec

Policy and Research Papers

The Challenges of Building the African Peace and Security Architecture

The 2013 French White Paper on Defence and National Security states that “support for establishment of a collective security architecture in Africa is a priority of France’s cooperation and development policy”. The nonAfrican stakeholders’ support mechanisms for the African Peace and Security Architecture (APSA) are a strategically important topic of study, given the extent to which they tend to modify power relationships between the various actors – African and non-African, institutions and states.

This paper does not aim to analyse the international support practices for the APSA, but rather the reasons that push African states to accept a dependency relationship on exogenous actors in terms of crisis management. This analysis is essential to understand the current structure of the collective defence system that is emerging in Africa. The aim of this paper is to analyse this relationship by referring to the concept of extraversion, defined by Jean-François Bayart as “the fabrication and capture of a true dependence income” or the “mobilisation of resources derived from their (possibly unequal) relationship with the external environment”.

Paper

La mer rouge : nouvel espace d’enjeux de sécurité interdépendants entre les états du golfe et de la corne de l’Afrique

Historiquement, « l’Arabie heureuse » formait avec la Corne de l’Afrique un continuum tissé de diverses influences croisées. Cette région est un carrefour où s’affrontent les appétits d’empire et de conquête des puissances globales (Chine, Inde, États-Unis et Europe) et des pouvoirs régionaux voisins (Arabie saoudite/Émirats arabes unis alliés à l’Égypte versus le Qatar allié à la Turquie). L’objectif des pays du Golfe est récent – religieux pour les Saoudiens (années 1980) puis concurrentiel afin de contrer l’émergence du Qatar et son influence dans la Corne (années 2000). La guerre au Yémen et les rivalités politiques entre les monarchies de la péninsule, notamment lorsque la crise du Golfe éclate en juin 2017, rehaussent l’intérêt stratégique de la région pour les pays du Golfe. Par ailleurs, ces événements ont des conséquences directes sur la stabilité des États de la Corne. Cette note de recherche a pour but d’analyser l’enchevêtrement croissant des enjeux de sécurité Corne/Péninsule/Golfe et les intérêts économiques que suscite la Corne.

Pour accéder à l'intégralité de la publication, La mer rouge : nouvel espace d’enjeux de sécurité interdépendants entre les états du golfe et de la corne de l’Afrique, veuillez cliquer sur le lien.

Paper