Cameroun : la conférence générale anglophone mérite un soutien national et international

La conférence générale anglophone peut constituer une étape décisive dans le règlement de la crise anglophone, en cours depuis plus d'un an. Les organisateurs, les différents acteurs anglophones, la société civile, et les partenaires internationaux du Cameroun doivent pousser le gouvernement et les chefs de file séparatistes à dépasser leurs réticences. 

L’International Crisis Group salue l’initiative de quatre représentants religieux d’organiser une conférence générale anglophone à Buea, dans la région du Sud-Ouest, au Cameroun. En avril 2018, Crisis Group avait proposé l’Eglise catholique comme potentiel médiateur du conflit dans les régions anglophones (Nord-Ouest et du Sud-Ouest). Le 25 juillet, le cardinal émérite Christian Tumi a annoncé que cette conférence aurait lieu les 29 et 30 août ; elle a depuis été repoussée aux 21 et 22 novembre. Ce report est bienvenu, car il devrait permettre de mieux préparer l’évènement et d’assurer la participation de toutes les parties concernées.

Afin d'accéder à l'analyse, Cameroun : la conférence générale anglophone mérite un soutien national et international, veuillez suivre le lien.

Licence

icon Attribution-NonCommercial-ShareAlike

Country

Organisation Type(s) Types