Climat/environnement : des signaux faibles sur le plan sécuritaire ?

Ce rapport d’étude a pour objectif de comprendre dans quelle mesure le climat et l’environnement peuvent-ils – et ont-ils pu – contribuer à l’émergence des crises violentes. Il interroge donc le potentiel, encore mal compris, des changements climatiques et environnementaux à jouer le rôle de multiplicateur de menaces ou d’amplificateur de risques. Il s’appuie notamment sur trois cas d’étude pour évaluer leurs responsabilités dans le déclenchement de crises passées ou en cours (Syrie, Darfour, Nigéria)

Pour accéder à l'étude Climat/environnement : des signaux faibles sur le plan sécuritaire ?, veuillez suivre le lien.