Crise et développement: La région du lac Tchad à l’épreuve de Boko Haram

Depuis 2009, la région du lac Tchad est le théâtre d'une crise socio-politique liée à l'expansion de Boko Haram. Malgré un début de développement des infrastructures locales, la pauvreté intrinsèque ainsi que la corruption accompagnée des dysfonctionnements des instances publiques ont fait de la région un terrain fertile pour l'ancienne secte salafiste d'origine nigérianne reconvertie en mouvement de lutte armé. Les opérations de contre-insurrection ont acculé Boko Haram dans des zones reculées contraignant le groupe à un mode d'action violent et sporadique. Le climat de peur découlant ainsi que la baisse du prix du pétrole en 2014 juxtaposa une crise économique à une crise politique pour des États rentiers (Nigéria et Tchad) fortemment dépendant de cette ressource.

Tout d'abord, cet article analyse la situation politique et économique de la région du lac Tchad avant l'implantation de Boko Haram pour ensuite retracer l'évolution géopolitique du secteur suite à l'entrée en jeu du groupe islamiste. Enfin, l'article développe à travers des réflexions prospectives sur les enjeus et scénarios possibles sur les 20 ans à venir. 

Afin d'accéder à l'analyse, Crise et développement: La région du lac Tchad à l’épreuve de Boko Haram, veuillez suivre le lien.

Licence

icon Attribution-NonCommercial-ShareAlike