Désarmement des FARC : mise en œuvre et bilan d’un processus inédit

Le 27 juin 2017 s’achevait le processus de remise des armes prévu par l’Accord de paix entre les Forces armées révolutionnaires de Colombie (FARC) et le gouvernement du président centriste Juan Manuel Santos. Cette première étape de l’Accord devait permettre d’améliorer le climat de sécurité et d’amorcer le processus de réintégration des ex-combattants des FARC à la vie civile. La démarche, complexe et inédite après des décennies de conflit, a mené au retrait et à l’élimination définitive de plus de deux millions d’armes et de munitions utilisées par les membres des FARC.

Malgré des progrès vérifiables, les civils et les leaders des mouvements sociaux continuent à payer un lourd tribut de la violence en Colombie. Les 300 victimes mortelles depuis la signature de l’Accord sont preuve que la paix réelle et tangible promise est encore loin d’être totalement acquise.

Pour accéder à l'analyse, Désarmement des FARC : mise en œuvre et bilan d’un processus inédit, veuillez suivre le lien.

Licence

icon Attribution-NonCommercial-ShareAlike

Country

Organisation Type(s) Types