Japon-Philippines: une nouvelle alliance stratégique en mer de Chine ?

Un avion patrouilleur de l'armée de l'air japonaise a survolé, mardi 23 juin, selon Reuters, jusqu'aux limites de Reed Bank, un plateau marin riche en ressources énergétiques, dont la Chine et les Philippines se disputent la possession, dans un secteur contesté de mer de Chine méridionale, foyer de tension entre la Chine et ses voisins d'Asie du Sud-Est.
Ce survol d'un avion de surveillance P3-C Orion s'inscrit dans le cadre d'exercices militaires conjoints menés par les Philippines et le Japon au grand dam du pouvoir chinois, qui avait condamné une "ingérence" du Japon dans le secteur. On le sait, la Chine revendique l'essentiel (environ 90 %) de la Mer de Chine méridionale et elle ne s'en cache pas. Elle effectue actuellement des travaux de remblais sur différents atolls des îles Spratleys afin d'y implanter des bases navales et aériennes.
Comment interpréter ces évolutions et que nous disent-elles de la relation Japon-Philippines d'une part et de la posture de défense japonaise d'autre part ?

Publié par l'Institut de Relations Internationales et Stratégiques (IRIS), cet article s'intéresse à la coopération croissante en matière de sécurité entre Manille et Tokyo.