Maintien de la paix et consentement de l’état hôte : une équation fragile

Le consentement de l’État hôte est une pierre angulaire du maintien de la paix des Nations unies, aux côtés de l'impartialité et du renoncement au recours à la force, sauf en cas de légitime défense. C’est une condition préalable à la création d’une mission. À défaut de consentement, rappelle la Doctrine Capstone, une opération de maintien de la paix risque de devenir une partie au conflit et « de s’éloigner de sa vocation première qui est de maintenir la paix »...

Pour consulter la publication, Maintien de la paix et consentement de l’état hôte : une équation fragile, veuillez suivre le lien.

Organisation Type(s) Types