Jeune Afrique

Fondé en 1960 à Tunis, Jeune Afrique  est l’hebdomadaire de référence sur le continent. Il offre chaque semaine des informations politiques, économiques, sociales et culturelles qui permettent à ses lecteurs de mieux comprendre l’actualité africaine.

Il est le premier magazine panafricain francophone par sa diffusion et son audience. En 2014, sa diffusion totale payée était de 53 475 en moyenne (chiffres OJD).

La rédaction, basée en France, compte plusieurs correspondants permanents répartis sur l’ensemble du continent ou ailleurs dans le monde, ainsi que de nombreux collaborateurs.

Depuis 2000, le groupe Jeune Afrique édite également un site internet, afin de mieux diffuser ses informations et de toucher un public plus large. Une rédaction web s’est constituée depuis 2010. En plus des enquêtes, dossiers, analyses approfondies et des reportages proposés par l’hebdomadaire, JeuneAfrique.com offre un regard immédiat sur l’actualité ainsi que des informations exclusives.

Le groupe Jeune Afrique compte également un magazine mensuel et un site internet en anglais, The Africa Report , ainsi qu’une maison d’édition de beaux-livres et de guides de voyage, Jaguar.

No programmes have been added yet.
No support mandates have been added yet.
No vacancies have been added yet.

Videos

Albert Moleka : « Joseph Kabila a déclaré la guerre à l’ordre constitutionnel » en RDC

Réagissant à la convocation d’un « dialogue politique national inclusif » en RDC par le président Joseph Kabila, Albert Moleka, ancien bras droit et porte-parole de l’opposant historique Étienne Tshisekedi, soutient la position du G7 et la Dynamique, deux principales coalitions de l’opposition, qui ne souhaitent pas prendre part à ce nouveau forum. Il s’est confié, le 1er décembre, à Jeune Afrique. Interview.

Video disponible ici: Albert Moleka : « Joseph Kabila a déclaré la guerre à l’ordre constitutionnel » en RDC

Video

Policy and Research Papers

Cameroun-Nigeria, duo de choc contre Boko Haram

Publié par JeuneAfrique, cet article s'intéresse à la coopération entre le Cameroun et le Nigeria en matière de sécurité, notamment face à la menace que représente Boko Haram. L'auteur rappelle en outre le contexte difficile dans lequel le nouveau président nigérian, Muhammadu Buhari, doit faire ses preuves et nouer des relations au niveau régional. 

En parallèle de cet article, retrouvez toute une série de dossiers regroupant l'actualité en Afrique par thème, par exemple "Côte d'Ivoire: 2011-2015, le vrai bilan", "Hissène Habré face à ses crimes" et "Bye Bye Katanga".

Paper

Madagascar: l’armée poursuit sa traque des voleurs de bétail

Plus de 100 militaires malgaches ont poursuivi à pied jeudi leur traque des voleurs de bétail à l'origine de la mort d'au moins six d'entre eux dans le sud-est de Madagascar, a indiqué la gendarmerie nationale. Les voleurs, traditionnellement connus sous le nom de « Dahalo », utilisent des moyens qualifiés par les autorités de « grand banditisme ». Ils sont retranchés dans une zone d’accès malaisé, où les militaires doivent dormir à la belle étoile et où les Dahalo sont avantagés par la connaissance du terrain. Selon des sources proches du dossier, les Dahalo bénéficient d’un réseau de corruption et de complicités dans l’administration pour écouler les zébus volés. 

Pour accéder à Madagascar: l’armée poursuit sa traque des voleurs de bétail, veuillez cliquer le lien.

Paper

Other Documents

Côte d’Ivoire : élection présidentielle 2.0

Pour assurer la transparence de la prochaine élection présidentielle et éviter le renouvellement des errements passés, la Commission électorale indépendante (CEI) fait appel aux technologies de pointe.

Après avoir choisi le transfert électronique vers Abidjan des résultats provisoires collectés au siège des commissions locales, Youssouf Bakayoko, son président, va imposer le recours à la biométrie lors des opérations de vote, ce qui présentera l’avantage de faire taire les habituelles accusations de fraude.

Article complet ici

Other Document

Pourquoi la Côte d’Ivoire devrait s’assurer de la tenue d’élections pacifiques — aujourd’hui comme demain

Le 25 octobre 2015, les élections présidentielles auront lien en Côte d'Ivoire. Cet article discute de la situation conflictuelle en Côte d'Ivoire et présente quatre points sur lesquels le gouvernement et les dirigeants de l’opposition devraient se concentrer pour minimiser la violence et respecter les droits de tous les manifestants de manière impartiale. 

L'article est disponible ici: Pourquoi la Côte d’Ivoire devrait s’assurer de la tenue d’élections pacifiques — aujourd’hui comme demain

Other Document

Tribune: Trois réponses immédiates aux désastres récurrents au Mali et au Burkina Faso

Tribune de Gilles Olakounlé Yabi, économiste et analyste politique, selon qui, face à l'ampleur et la récurrence des massacres de civils dans le centre du Mali et dans le nord du Burkina Faso, les urgences sont multiples : apporter une réponse sécuritaire et judiciaire à la fois ferme et ciblée, repenser le dispositif sécuritaire et contrer l’entreprise de démolition du vivre ensemble menée par les jihadistes et autres entrepreneurs du chaos.

Pour acceder  à l'intégralité de la tribune, Trois réponses immédiates aux désastres récurrents au Mali et au Burkina Faso, veuillez cliquer sur le lien.

Other Document