Institut de Relations Internationales et Stratégiques (IRIS)

L’IRIS, association créée en 1991 reconnue d’utilité publique, est unthink tank  français travaillant sur les thématiques géopolitiques et stratégiques, le seul de dimension internationale à avoir été créé sur une initiative totalement privée, dans une démarche indépendante.

L’origine de la création de l’IRIS relève de la volonté de satisfaire trois objectifs principaux :

  • contribuer à la recherche et au débat sur les questions internationales et stratégiques, en offrant une lecture différente et originale des enjeux nationaux et internationaux;
  • créer un centre d’expertise réellement indépendant ;
  • créer un lieu de dialogue et de réflexion entre tous ceux qui composent la communauté stratégique, spécialistes venus d’horizons professionnels et philosophiques différents, qu’il s’agisse de responsables politiques, hauts fonctionnaires, industriels, militaires, experts et universitaires, etc.

L’Institut couvre un spectre très large de questions géostratégiques, opérant pour le compte d’organismes publics (ministères, institutions européennes, Parlement, organisations internationales) et d’entreprises privées qui lui commandent des études, notes et formations. Ses chercheurs participent à de multiples conférences en France et à l’étranger. Parallèlement, son activité médiatique, son dynamisme sur Internet et sur les réseaux sociaux, ainsi que les nombreuses manifestations que l’IRIS organise, lui permettent de participer pleinement aux débats sur les questions internationales et stratégiques, tout en répondant aux besoins d’analyse et de décryptage du grand public.

Think tank  reconnu, l’IRIS est classé au 26e rang mondial (sur 6681) pour la catégorie « Meilleurthink tank  sur les questions de politique étrangère et les enjeux internationaux », au 31e rang  pour la catégorie « Meilleur think tank  sur les questions de défense et de sécurité nationales » et au 52e rang dans la catégorie « Meilleure conférence »,  du Global Go-To Think Tanks 2014  de l’Université de Pennsylvanie, classement de référence sur les think tanks  dans le monde.

L’IRIS est organisé autour de quatre pôles d’activité : la recherche, la publication, la formation et l’organisation d’événements. La synergie développée entre chacun d’entre eux leur permet de se renforcer mutuellement.

Paris
No programmes have been added yet.
No support mandates have been added yet.
No vacancies have been added yet.

Videos

Les programmes “Désarmement Désengagement et Réinsertion” : l’exemple ivoirien

Général Bruno Clément-Bollée est vice-président de Sovereign Global France. Il répond à nos questions à l’occasion du séminaire “Trafic d’armes en situation post-conflits : Etude de cas et enjeux”, organisé par l’IRIS et le GRIP, avec le soutien de la DGRIS, le mardi 24 janvier 2017 :
- En quoi constitue un programme DDR (Désarmement - Démobilisation - Réintégration) ?
- Est-il facile de réintégrer des combattants dans la société civile ?
- Vous étiez en Côte d'Ivoire entre 2013 et 2016. Comment le processus DDR a dû s'adapter aux particularités du tissu social et communautaire du pays ?

Pour accéder à la vidéo Les programmes “Désarmement Désengagement et Réinsertion” : l’exemple ivoirien, veuillez suivre le lien. 

Video

Trafic d’armes en situation post-conflit : quels enjeux ?

Jean-Pierre Maulny est directeur adjoint de l’IRIS. Il répond à nos questions à l’occasion du séminaire "Trafic d'armes en situation post-conflits :etudes de cas et enjeux" organisé par l’IRIS et le GRIP, avec le soutien de la DGRIS, le mardi 24 janvier 2017. Il revient notamment sur les principaux enseignements du séminaire quant aux risques présentés par les trafics d'armes, ainsi que sur la manière dont la coopération internationale pour lutter contre le trafic d'armes.

Pour accéder à la vidéo Trafic d’armes en situation post-conflit : quels enjeux ?, veuillez suivre le lien.

Video

Fin des frontières ou nouveaux murs ?

François Grünewald est ingénieur agronome, directeur du Groupe Urgence, réhabilitation et développement (URD). Il répond à quelques questions:
- Les frontières ont-elles du sens aujourd’hui au regard des problématiques transfrontalières humanitaires, sécuritaires, climatiques ?
- Que pensez-vous des nouveaux écosystèmes transfrontaliers au Golfe de Guinée, Sahel et Lac Tchad ?
- Comment le groupe URD travaille-t-il autour de ces problématiques ?

Pour accéder à cette vidéo, veuillez suivre le lien. 

Video

Contrer l’accès des groupes terroristes aux armes légères : l’action des Nations unies au Mali

Nils Holger Anders, senior analyst, répond à nos questions à l'occasion de sa participation au séminaire "Prévenir et lutter contre les trafics d'armes légères. Le Programme des Nations unies face aux défis posés par les armes légères", organisé le 31 janvier 2018 par le GRIP et l'IRIS, en partenariat avec la DGRIS du ministère de la Défense et le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères :
- De quelle manière l’Organisation des Nations unies agit-elle en matière de prévention et lutte contre l’accès illicite aux armes légères au Mali ?
- À quels défis est confrontée la Commission désarmement, démobilisation et réintégration dans le pays ?
- Y a-t-il une coopération entre les Nations unies et le G5 Sahel en la matière ?

Pour accèder à la vidéo, Contrer l’accès des groupes terroristes aux armes légères : l’action des Nations unies au Mali, veuillez suivre ce lien.

Video

Programme d’actions des Nations unies sur les armes légères: les acteurs régionaux sur le continent africain

Anselme Namtantante Yabouri, directeur du centre régional des Nations unies pour la paix et le désarmement en Afrique, répond à nos questions à l'occasion de sa participation au séminaire "Prévenir et lutter contre les trafics d'armes légères. Le Programme des Nations unies face aux défis posés par les armes légères", organisé le 31 janvier 2018 par le GRIP et l'IRIS, en partenariat avec la DGRIS du ministère de la Défense et le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères :
- Quel est le cadre d’action du centre régional des Nations unies pour la paix et le désarmement en Afrique ?
- Quelles sont les modalités de coopération avec les institutions régionales africaines ?
- Face à la dégradation sécuritaire de la bande sahélo-saharienne, le G5 Sahel peut-il être un interlocuteur privilégié ?

Pour accèder à la vidéo, Programme d’actions des Nations unies sur les armes légères: les acteurs régionaux sur le continent africain, veuillez suivre ce lien.

Video

Prévention, maîtrise et lutte contre le commerce illicite d’armes légères : les initiatives au niveau national et européen

Entretien avec Eric Danon, directeur général adjoint pour les Affaires politiques et de sécurité du ministère de l'Europe et des Affaires étrangères

Eric Danon, directeur général adjoint pour les Affaires politiques et de sécurité du ministère de l'Europe et des Affaires étrangères, répond à nos questions à l'occasion de sa participation au séminaire "Prévenir et lutter contre les trafics d'armes légères. Le Programme des Nations unies face aux défis posés par les armes légères", organisé le 31 janvier 2018 par le GRIP et l'IRIS, en partenariat avec la DGRIS du ministère de la Défense et le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères :
- Comment se positionne la France en matière de prévention et lutte contre les trafics d’armes classiques?
- Quelles sont les initiatives en matière de responsabilisation des industriels de la défense ?
- De quelle manière l’Europe s’est-elle saisie de la problématique des armes légères et de petit calibre ?

Pour accéder à Prévention, maîtrise et lutte contre le commerce illicite d’armes légères : les initiatives au niveau national et européen, veuillez suivre le lien. 

Video

Marquer et tracer les armes légères : le cas des zones de conflit et post-conflit

Entretien avec Claudio Gramizzi, expert du Conflict Armement Research

Claudio Gramizzi, expert du Conflict Armement Research, répond à nos questions à l'occasion de sa participation au séminaire "Prévenir et lutter contre les trafics d'armes légères. Le Programme des Nations unies face aux défis posés par les armes légères", organisé le 31 janvier 2018 par le GRIP et l'IRIS, en partenariat avec la DGRIS du ministère de la Défense et le ministère de l'Europe et des Affaires étrangères :

- Quel est l’apport de votre structure à la prévention et lutte contre les trafics d’armes légères ?
- Quels sont les défis auxquels est confrontée votre organisation en matière de marquage et traçage des armes légères ?
- Quel regard porter sur les synergies entre États, organisations internationales et sociétés civiles sur la problématique des armes légères ?

Pour accéder à Marquer et tracer les armes légères : le cas des zones de conflit et post-conflit, veuillez suivre le lien.

Video

Quelles menaces, quelle défense ? L’Union européenne, actrice de la sécurité internationale ?

Jean Guisnel, journaliste à l'hebdomadaire Le Point et spécialiste des questions de défense, répond à nos questions à l'occasion de sa participation aux 10e Entretiens européens d'Enghien organisés par l'IRIS et la Ville d'Enghien-les-Bains, le 10 février 2018 :
- Quels défis l’Union européenne doit-elle relever pour rendre sa stratégie de défense plus lisible ?
- Nombre de pays de l’UE font des opérations de maintien de la paix leur politique étrangère. Comment dépasser ce plafond de verre ?
- Comment expliquer le soudain regain d’intérêt de certains pays européens pour le Sahel, notamment le Mali, alors qu’il n’était pas perceptible au plus profond de la crise sécuritaire ?

Afin d'accéder à la vidéo, Quelles menaces, quelle défense ? L’Union européenne, actrice de la sécurité internationale ?, veuillez suivre le lien.

Video

La pensée militaire : la supériorité technologique pour quelle stratégie ?

Sophie Lefeez est chercheuse associée à l'IRIS, spécialisée dans le domaine de l'armement. Elle répond aux questions à propos de son ouvrage “L’illusion technologique dans la pensée militaire” (éd. Nuvis, 2018). La recherche de la supériorité technologique ne servirait-elle pas à masquer l’incertitude de la pensée stratégique des États face à un environnement sécuritaire protéiforme ?

Afin d'accéder à la vidéo, La pensée militaire : la supériorité technologique pour quelle stratégie ?, veuillez suivre le lien.

Video

Policy and Research Papers

Japon-Philippines: une nouvelle alliance stratégique en mer de Chine ?

Un avion patrouilleur de l'armée de l'air japonaise a survolé, mardi 23 juin, selon Reuters, jusqu'aux limites de Reed Bank, un plateau marin riche en ressources énergétiques, dont la Chine et les Philippines se disputent la possession, dans un secteur contesté de mer de Chine méridionale, foyer de tension entre la Chine et ses voisins d'Asie du Sud-Est.
Ce survol d'un avion de surveillance P3-C Orion s'inscrit dans le cadre d'exercices militaires conjoints menés par les Philippines et le Japon au grand dam du pouvoir chinois, qui avait condamné une "ingérence" du Japon dans le secteur. On le sait, la Chine revendique l'essentiel (environ 90 %) de la Mer de Chine méridionale et elle ne s'en cache pas. Elle effectue actuellement des travaux de remblais sur différents atolls des îles Spratleys afin d'y implanter des bases navales et aériennes.
Comment interpréter ces évolutions et que nous disent-elles de la relation Japon-Philippines d'une part et de la posture de défense japonaise d'autre part ?

Publié par l'Institut de Relations Internationales et Stratégiques (IRIS), cet article s'intéresse à la coopération croissante en matière de sécurité entre Manille et Tokyo. 

Paper

Climat/environnement : des signaux faibles sur le plan sécuritaire ?

Ce rapport d’étude a pour objectif de comprendre dans quelle mesure le climat et l’environnement peuvent-ils – et ont-ils pu – contribuer à l’émergence des crises violentes. Il interroge donc le potentiel, encore mal compris, des changements climatiques et environnementaux à jouer le rôle de multiplicateur de menaces ou d’amplificateur de risques. Il s’appuie notamment sur trois cas d’étude pour évaluer leurs responsabilités dans le déclenchement de crises passées ou en cours (Syrie, Darfour, Nigéria)

Pour accéder à l'étude Climat/environnement : des signaux faibles sur le plan sécuritaire ?, veuillez suivre le lien. 

Paper

La négociation humanitaire dans les ONG internationales

Cette note de l'IRIS évoque les défis de l’aide humanitaire « moderne », née en réponse à la guerre et son action en zone de conflits armés n’a cessé d’évoluer et de s’adapter au gré de la géopolitique mondiale, ainsi que de ses impacts directs sur le terrain. Les dernières décennies ont à cet égard vu apparaître de nombreux bouleversements du contexte international qui ont joué un rôle majeur dans les évolutions de cette aide.

Pour accéder à l'étude La négociation humanitaire dans les ONG internationales, veuillez suivre le lien.

Paper

L’avenir de l’aide humanitaire: Les ONGI en 2030

Le monde actuel est rongé par des conflits longs et complexes, par un flux migratoire involontaire généralisé, par de violentes catastrophes naturelles et par des inégalités croissantes. Il est probable que les quinze années à venir verront une augmentation continue des besoins humanitaires, et les ONGI et les autres acteurs de l’aide humanitaire joueront un rôle essentiel pour atténuer la souffrance humaine, promouvoir la paix et le développement, et favoriser les progrès humains à l’échelle mondiale. Ce rapport met en garde de ce qui vient, tout en apportant des solutions pratiques aux organisations prêtes à relever le défi.

Pour accéder à ce rapport, veuillez suivre le lien. 

Paper

Menace djihadiste dans le Sinaï : une politique gouvernementale du tout répressif contreproductive ?

Le nombre de morts sans précédent lors de l’attaque d’une mosquée de Bir al-Abed, localité du Sinaï, vendredi dernier ne doit pas occulter le vide sécuritaire et politique qui caractérise la péninsule depuis près d’un demi-siècle, ni l’impasse de la politique répressive du gouvernement égyptien menée au nom de la lutte contre le terrorisme. Pour nous éclairer, le point de vue de Didier Billion, directeur adjoint à l’IRIS.

Pour accéder à cet article, veuillez suivre le lien. 

Paper

Afrique subsaharienne : pas de développement sans sécurité, et vice-versa ?

Alors que s’est tenue la 5e édition du sommet Union africaine/Union européenne la semaine dernière, le véritable enjeu semble porter sur la situation sécuritaire au sein de la zone sahélo-saharienne et la création d’une force multinationale conjointe du G5 Sahel. Celle-ci sera d’ailleurs l’objet d’une rencontre internationale le 13 décembre prochain. Le point de vue de Serge Michailof, chercheur associé à l’IRIS, ancien directeur à la Banque mondiale et ancien directeur exécutif de l'Agence française de développement.

Pour accéder à cet entretien, veuillez suivre ce lien. 

Paper