Les défis de la destruction des armes à feu

Le détournement d’armes à feu vers des acteurs non autorisés (criminels, terroristes ou groupes rebelles) peut avoir lieu à chaque étape du cycle de vie d’une arme depuis sa production, son transfert vers un client jusqu’à sa destruction ou neutralisation. Or, cette dernière phase de destruction des armes à feu fait généralement l’objet de moins d’attention que celle des transferts, qui cristallisent les craintes liées au changement de propriété, de territoire, et donc de juridiction. Elle n’en constitue pas moins une étape cruciale pour réduire le risque de voir des armes tomber entre de mauvaises mains.

Pour accéder à l'article Les défis de la destruction des armes à feu, veuillez suivre le lien. 

Licence

icon Attribution-NonCommercial-ShareAlike