France 24

No programmes have been added yet.
No support mandates have been added yet.
No vacancies have been added yet.

Videos

Colombie : au Catatumbo, "les damnés de la coca"

Ces derniers mois, la guerre entre l’EPL et l’ELN dans le Catatumbo a déplacé plusieurs milliers de personnes, 9 000 selon l’ONU. Les paysans quittent leurs fermes éparses dans les montagnes pour se rassembler dans des refuges provisoires, puis ils rentrent chez eux une fois les combats passés. Ces affrontements se déplacent dans la région selon une logique indiscernable. Il arrive que les civils se retrouvent pris entre deux feux. Les familles se rassemblent et attendent que cela passe, impuissants. Certains ne peuvent plus aller cultiver leurs champs, minés par les guérilleros. Des écoles ont fermé. Les habitants du Catatumbo sont prisonniers, et fatigués de ce conflit qu’ils ne comprennent pas.

Video

Les milices incontrôlables du Burkina Faso

Les villageois burkinabé en avaient assez des coupeurs de route et des voleurs de bétail. Alors ils ont décidé de créer leurs propres milices, qu'ils ont appelé les Koglweogos. Mais ces groupes d'auto défense sont maintenant tellement puissant qu'ils inquiètent les autorités.

Alors peut on contrôler encore les Koglweogos ? 

Video

Bénin : la sécurité, une problématique majeure

Du Mali au Burkina Faso, les djihadistes occupent des aires d'influence territoriales relativement limitées mais n'excluent pas la coopération dans certaines zones au cours de leurs opérations. Concernant l'enlèvement des deux touristes français au nord du Bénin, l'identité des preneurs d'otage est encore inconnue mais la ministre de la Défence Florence Parly a indiqué que deux mouvements terroristes principaux ont été repérés et "qui sont affiliés pour l'un à Al Qaïda, pour l'autre à l'EIGS (Etat islamique au Grand Sahara)".

Video

Soudan : un air de printemps

Au Soudan, cela fait bientôt un mois que des manifestants tiennent un sit-in devant le QG de l'armée à Khartoum, la capitale. Dans la foulée de la chute du président Omar el-Béchir le 11 avril 2019, ils exigent la fin du régime militaire au pouvoir depuis des décennies et la mise en place d'une démocratie. Nos reporters Bastien Renouil, Élodie Cousin et Julia Steers ont suivi trois acteurs de cette révolte, des Soudanais ordinaires qui se battent pour un avenir meilleur.

Au Soudan, un coup d'État militaire aura finalement mis fin aux 29 années de dictature d’Omar el-Béchir. À la suite d'un soulèvement populaire inédit, en décembre 2018, l'armée s'est mise à protéger les manifestants des services de sécurité loyaux à l'ancien chef d’État, avant de déclarer sa destitution le 11 avril dernier.

Video