Irak : la quête d’unité nationale s’annonce difficile pour le nouveau gouvernement

L’élection de Barham Saleh à la présidence irakienne et d’Adel Abdel Mahdi au poste de Premier ministre a finalement permis de sortir de l’impasse dans laquelle le pays se trouvait depuis que les élections législatives de mai avaient entraîné une série de querelles internes, de négociations et d’accusations de fraude.

Avec l’accession de Mahdi au pouvoir, il s’agit de la première fois depuis la chute de Saddam Hussein et le successif passage au régime civil que l’Irak n’est pas dirigé par un membre du Parti islamique Dawa. Considérés comme des unificateurs potentiels, le nouveau président Barham Saleh et son Premier ministre Adel Abdel Mahdi font face à de grands défis.

Afin d'accéder à l'article, Irak : la quête d’unité nationale s’annonce difficile pour le nouveau gouvernement, veuillez suivre le lien.

Licence

icon Attribution-NonCommercial-ShareAlike

Publisher

2018

Country

Organisation Type(s) Types