Observatoire Boutros-Ghali

No programmes have been added yet.
No support mandates have been added yet.
No vacancies have been added yet.

Policy and Research Papers

Les femmes dans le processus de paix au Mali

Même si les femmes maliennes sont souvent exclues des processus formels de prise de décision, elles sont très actives dans les associations et les réseaux au niveau local ainsi qu’au sein des ONG au niveau national. Ces organisations servent des objectifs différents selon le lieu et les besoins. Pendant la crise, les femmes se sont organisées pour faire pression sur les acteurs politiques et militaires afin de mettre fin au conflit et revenir à l'ordre constitutionnel...

Afin d'accéder à l'analyse, Les femmes dans le processus de paix au Mali, veuillez suivre le lien.

Paper

Le renforcement du déploiement de casques bleus féminins: une longue et incertaine marche vers l'égalité des genres

Même si un chemin certain a été parcouru depuis une vingtaine d’années dans le cadre de l’agenda "Femmes, paix, sécurité", il convient de reconnaître que, jusqu’à ce jour, la compréhension des enjeux liés au déploiement de femmes dans les opérations de paix onusiennes varie significativement selon les acteurs et contribue à enrayer les efforts concrets en la matière en dépit des discours et des objectifs affichés par les plus hautes instances de l’Organisation et de multiples acteurs, étatiques ou non, s’intéressant à la problématique.

Afin d'accéder à la ressource, Le renforcement du déploiement de casques bleus féminins: une longue et incertaine marche vers l'égalité des genres, veuillez suivre le lien.

Paper

L’Exemplarité: une condition de la participation et du remboursement des Etats contributeurs de troupes dans les missions de paix

La multiplication des cas d’exploitation et d’atteintes sexuelles commis par les Casques bleus en mission conduit l’Organisation des Nations unies à renforcer ses mécanismes de lutte contre ce problème.

Afin d'accéder à l'analyse, L’Exemplarité: une condition de la participation et du remboursement des Etats contributeurs de troupes dans les missions de paix, veuillez suivre le lien.

Paper

L’exemplarité : une condition de la participation et du remboursement des états contributeurs de troupes dans les missions de paix

La multiplication des cas d’exploitation et d’atteintes sexuelles commis par les Casques bleus en mission conduit l’Organisation des Nations Unies à renforcer ses mécanismes de lutte contre ce problème.

Afin d'accéder à l'analyse, L’exemplarité : une condition de la participation et du remboursement des états contributeurs de troupes dans les missions de paix, veuillez suivre le lien.

Paper

« Action pour le maintien de la paix » : dernier avatar de l’éternelle réforme des opérations de paix de l’ONU

L’ « Action pour le maintien de la paix » s’inscrit dans un processus de longue haleine qui, depuis plusieurs années, alterne la réflexion doctrinale et les réformes des activités de maintien de la paix conduites par l’ONU. Pour bien saisir la portée de l’initiative d’Antonio Guterres, il s’indique de revenir sur les principales étapes de ce processus et de comprendre le lien étroit qui le relie au contexte international. On pourra alors analyser à cet aune le contenu de l’ « Action pour le maintien de la paix » et évaluer les perspectives d’une issue positive.

Depuis leur premier déploiement, les opérations de maintien de la paix des Nations unies sont engagées dans un perpétuel processus de réforme. Il suffit d’un rapide coup d’œil sur ce processus, toujours en court, pour identifier sa caractéristique essentielle : absentes de la Charte des Nations unies et, pour cette raison, longtemps dépourvues de conceptualisation doctrinale, les opérations de maintien de la paix se sont développées de manière essentiellement ad hoc et incrémentales au gré des crises internationales et des expériences de terrain. Ce processus évolutif est ainsi balisé par une succession de rapports qui adoptent une perspective à la fois rétrospective – tirer les leçons du passé – et prospective : dessiner le cadre des opérations de la décennie suivante.

Afin d'accéder à l'analyse, « Action pour le maintien de la paix » : dernier avatar de l’éternelle réforme des opérations de paix de l’ONU, veuillez suivre le lien.

Paper

Afrique de l'Ouest: Faire de la prévention des conflits la règle et non l'exception

Résultat d’une recherche documentaire et de dizaine d’entretiens menés à Cotonou, Lomé et à Abuja en mars et juin 2018, ce rapport s’interroge sur la manière dont le mécanisme d’alerte précoce et de réponse de la CEDEAO contribue à la prévention des conflits en Afrique de l’Ouest.

Partant des obstacles politiques et techniques auxquels la CEDEAO a été confrontée, il présente tout d’abord ses évolutions en matière de collecte de données ainsi que la récente réforme de décentralisation au plan national. En outre, il passe en revue les réponses que la CEDEAO, les États et la société civile sont susceptibles d’apporter pour combler le décalage persistant entre l’alerte et la réponse.

Enfin, il conclut sur l’idée qu’au-delà des difficultés techniques et financières, le déficit d’alerte précoce et les délais de réponse, souvent trop longs, résultent aussi d’une culture de la prévention encore très théorique. Des pistes de réflexion sont proposées pour en permettre une meilleure opérationnalisation.

Afin d'accéder à l'analyse, Afrique de l'Ouest: Faire de la prévention des conflits la règle et non l'exception, veuillez suivre le lien.

Paper

Maintien et pérennisation de la paix: Quelles conditions et stratégies de sortie des opérations de maintien de la paix?

Les Casques bleus, acteurs essentiels des opérations de maintien de la paix des Nations unies, récompensés d’ailleurs par un prix Nobel de la paix en 1988, sont à la croisée des chemins. Le contexte des conflits a changé. Le rôle des Casques bleus et plus largement des opérations de maintien de la paix (OMP) évolue donc également.

À l’occasion du 70e anniversaire de cette « entreprise des Nations unies » (entamée donc depuis 1948), l’ensemble des parties prenantes ont adopté une Déclaration d’engagements communs concernant les opérations de maintien de la paix des Nations unies intitulée : « Action pour le maintien de la paix » (A4P). Son principal objectif, d’après le Secrétaire général Antonio Guterres, est de « combler le fossé entre les aspirations et la réalité », en donnant aux opérations de maintien de la paix des objectifs plus réalistes, en rendant les missions plus fortes et plus sûres et en mobilisant un meilleur soutien politique en faveur de solutions politiques d’une part, et de forces bien équipées et bien entrainées d’autre part ».

Pour accéder au rapport, Maintien et pérennisation de la paix: Quelles conditions et stratégies de sortie des opérations de maintien de la paix?, veuillez suivre le lien.

Paper

Maintien de la paix et consentement de l’état hôte : une équation fragile

Le consentement de l’État hôte est une pierre angulaire du maintien de la paix des Nations unies, aux côtés de l'impartialité et du renoncement au recours à la force, sauf en cas de légitime défense. C’est une condition préalable à la création d’une mission. À défaut de consentement, rappelle la Doctrine Capstone, une opération de maintien de la paix risque de devenir une partie au conflit et « de s’éloigner de sa vocation première qui est de maintenir la paix »...

Pour consulter la publication, Maintien de la paix et consentement de l’état hôte : une équation fragile, veuillez suivre le lien.

Paper

Rôle des organisations régionales dans les processus de transition et de pérennisation de la paix

Cette note propose une brève analyse des mécanismes de transfert de responsabilités de l’ONU vers une organisation régionale. Elle aborde également les atouts et les écueils, ainsi que les conditions de performance des organisations régionales, notamment africaines, dans cette phase critique et déterminante du cycle de résolution d’un conflit. Elle appréhende enfin la question de la paix ou du maintien de la paix comme une phase d'un continuum qui se prolonge non seulement par un programme de consolidation de la paix, mais aussi et surtout par la pérennisation effective de la paix dans le pays hôte de la mission, le cas échéant à travers l’action spécifique d’une organisation régionale.

Pour accéder à l'intégralité de la note Rôle des organisations régionales dans les processus de transition et de pérennisation de la paix, veuillez suivre le lien. 

Paper

Maintien de la paix et développement économique : Les incidences de la MINUSMA sur l’économie malienne

Selon les propres termes du rapport HIPPO, « le déploiement d’une opération peut avoir un effet de stimulation utile sur les capacités et l’économie de la communauté locale ». Participer au renforcement de l’économie du pays hôte, c’est aussi construire un environnement favorable à la paix et par conséquent participer à la stabilisation du pays hôte. Le caractère multidimensionnel des missions permet à ces dernières d’agir sur un éventail de leviers dont l’économie fait partie. À cela s’ajoute, depuis presque trois décennies, une injonction onusienne constante d’augmenter la part des achats locaux dans le dispositif d’approvisionnement des opérations de paix. Sur un budget global de 7,3 milliards de dollars (correspondant à l’exercice annuel de juillet 2017 à juin 2018) pour couvrir l’ensemble des missions, 1, 688 milliards a été consacré à ces achats en biens et services afin de pourvoir aux besoins du personnel déployé et mener à bien les opérations. Il n’est donc pas insensé d’imaginer qu’une partie des dépenses percolent dans les activités économiques locales.

Pour accéder à l'intégralité de la publication sur le Maintien de la paix et développement économique : Les incidences de la MINUSMA sur l’économie malienne, veuillez suivre le lien. 

Paper

Les opérations de paix du Maroc : un axe majeur de la politique extérieure du pays

Le Maroc a su tirer des leçons de son engagement historique dans les opérations de paix. La coordination des services en faveur des opérations s’est confortée au fil du temps. Les représentants du pays à New York sont consultés en permanence sur les bonnes pratiques à mettre en œuvre pour correspondre aux standards onusiens de la génération de force. Sur le plan national, l’engagement du Maroc aux côtés de l’ONU renforce la professionnalisation des administrations impliquées dans les OP. La préparation par étape des déploiements et le professionnalisme des services apportent un nouveau souffle au processus perpétuel d’ajustement des normes de travail des diplomates et des militaires marocains, tant à New York qu’à Rabat, pour correspondre aux exigences d’efficacité en matière de maintien de la paix.

Afin d'accéder au rapport sur Les opérations de paix du Maroc : un axe majeur de la politique extérieure du pays, veuillez suivre le lien.

Paper