François Roubaud

Policy and Research Papers

Élites, pouvoir et régulation à Madagascar

La trajectoire économique de long terme de Madagascar est un mystère, qui au-delà du cas spécifique interroge plus largement les ressorts des divergences de développement observées au niveau mondial. Non seulement le PIB par tête n’a cessé de reculer depuis l’indépendance, mais à chaque fois que le pays s’est engagé sur un sentier de croissance, celle-ci a été brutalement interrompue par une crise de nature sociopolitique, venant mettre à bas les espoirs qu’elle avait suscités. La concomitance de périodes d’expansion économique et de crises politiques laisse ainsi supposer qu’une des sources essentielles des difficultés rencontrées par le pays est sa faible capacité à instaurer un consensus politique stable autour des processus d’accumulation et des modes de répartition des richesses. Une telle hypothèse invite alors à opérer une relecture de l’histoire longue en appliquant une grille d’analyse d’économie politique : quels sont les acteurs en présence à chaque période et quels liens entretiennent-ils les uns aux autres, quelles sont les principales sources de pouvoir et de richesse, quelles sont les institutions qui contribuent à la régulation sociale, quelles sont les contradictions du système ?

Pour accéder à Élites, pouvoir et régulation à Madagascar, veuillez cliquer le lien.

Paper