Burundi : à court d’options

Après près de trois ans, le dialogue interburundais a échoué. Les prochaines étapes restent à être inventées, alors que les dirigeants de la région refusent de confier la médiation à d’autres institutions mais ne s’engagent pas pleinement pour résoudre la crise. A moins que les tensions politiques se dissipent, le risque de violences pendant les élections prévues en 2020 est élevé.

Pour acceder  à l'intégralité de la publication, Burundi : à court d’options, veuillez cliquer sur le lien.

Licence

icon Attribution-NonCommercial-ShareAlike

Country