La voie difficile de la réforme en Afrique du Sud

Les élections générales en Afrique du Sud ont mis en relief des perceptions croissantes de désillusion et de polarisation au sein de l’électorat. Le taux de participation, de seulement 66 % aux élections de mai, a été le plus bas de l’histoire démocratique de l’Afrique du Sud. Selon l'auteur, si les électeurs ont rejetté les pratiques corrompues de gouvernance, l’ANC reste divisé dans son engagement envers les réformes en Afrique du Sud.

Pour acceder  à l'intégralité de la publication, La voie difficile de la réforme en Afrique du Sud, veuillez cliquer sur le lien.

Licence

icon Attribution-NonCommercial-ShareAlike

Author(s)

Country