Poker électoral en RDC : les enjeux montent

Les alliés du président Joseph Kabila laissent entendre de plus en plus ouvertement qu’il pourrait briguer un troisième mandat ; les acteurs internationaux, l’Angola en tête, rejettent fermement cette idée. Pendant ce temps, les préparatifs en vue des élections prévues en décembre se poursuivent, mais les opposants au président et la société civile contestent le registre électoral et se méfient de l’éventuelle utilisation des machines à voter.

Afin d'éviter l'instabilité en République démocratique du Congo, il s'agit de mettre en œuvre une véritable transition politique impliquant la tenue d’élections aussi crédibles que possible, dans des conditions équitables et ainsi renforcer la confiance dans les procédures électorales.

Afin d'accéder à l'analyse, Poker électoral en RDC : les enjeux montent, veuillez suivre le lien.

Licence

icon Attribution-NonCommercial-ShareAlike