Sept priorités pour l’Union africaine en 2018

Les dirigeants de l’Union africaine (UA) se réunissent à la fin du mois de janvier pour leur sommet biannuel. Les réformes institutionnelles et financières vitales pour l’organisation seront probablement en tête des priorités de l’UA en 2018, mais elle devra veiller à ce que ces réformes ne lui fassent pas oublier ses objectifs de prévention et de résolution des conflits.

Les conflits africains ont évolué : les nouvelles menaces, telles que le jihadisme transnational et les réseaux criminels, aggravent les conflits plus traditionnels. Les enjeux géopolitiques sont de plus en plus complexes. C’est dans ce contexte que vont se dérouler, sur le continent, dix-huit scrutins électoraux, qui sont souvent déclencheurs de crises politiques et de violence en 2018.

L’UA doit se concentrer sur les conflits africains les plus graves et sur les pays dans lesquels elle peut avoir une réelle influence : le Soudan du Sud, la République centrafricaine et la Somalie. La priorité est de faire avancer les préparatifs électoraux en République démocratique du Congo et d’envoyer des équipes d’observateurs en amont au Cameroun, au Mali et au Zimbabwe.

Pour accéder à Sept priorités pour l’Union africaine en 2018, veuillez suivre le lien. 

Country