Tunisie : justice transitionnelle et lutte contre la corruption

Ce rapport de l'International Crisis Group analyse les tensions politiques entre défenseurs et adversaires du processus de justice transitionnelle en Tunisie, qui concernent en particulier son application dans le domaine économique. Ces tensions retardent la mise en place de politiques publiques à même de dynamiser l’économie et de combattre la corruption. Outre la nécessaire distinction entre justice transitionnelle et les différentes mesures dites de "justice révolutionnaire", le rapport défend la recherche d'une voie médiane permettant d'accroître la confiance des élites politiques envers le mécanisme de justice transitionnelle ancré dans la Constitution de janvier 2014. Renouveler le soutien politique envers ce dispositif et l’accompagner de réformes immédiates permettant d’empêcher la généralisation de la corruption atténuerait les risques de polarisation de la société et éviterait la désillusion des citoyens vis-à-vis du système politique.

Pour accéder au rapport sur la justice transitionnelle et la lutte contre la corruption en Tunisie, veuillez suivre ce lien.

Licence

icon Attribution-NonCommercial-ShareAlike

Country