Comité de direction- Les membres de l'ISSAT

» Nous connaitre

L’Equipe internationale de conseil au secteur de la sécurité (ISSAT) du Centre de Genève pour la gouvernance du secteur de la sécurité (DCAF) soutient 16 pays donateurs bilatéraux et sept organisations multilatérales composant  son Comité de direction. L'ISSAT renforce les capacités de ces bailleurs à répondre individuellement et collectivement, aux défis liés au développement de la sécurité et de la justice dans leur zone d’intervention. ISSAT  fournit une assistance en matière d'évaluation, de gestion des connaissances et d'apprentissage, de formation et de renforcement des capacités, ainsi qu'en facilitant une plus grande coordination et des approches communes afin de :

» Permettre une meilleure prise de décision dans la programmation en matière de sécurité et de justice grâce à des études exploratoires, des cartographies des partenaires internationaux, le suivi et l'évaluation des programmes, l'identification des enseignements, l'évaluation des risques et la mise en place de stratégies d'atténuation ;

» Améliorer la coordination en favorisant les engagements conjoints entre donateurs et les acteurs  multilatéraux, ainsi qu’en rapprochant les instituions impliquées à l'échelle des  gouvernements ;

» Améliorer les approches stratégiques en développant des théories du changement, en identifiant les niches d’intervention  des donateurs, tout en assurant une plus grande cohérence et une meilleure intégration des bonnes pratiques en matière de Gouvernance et de réforme des secteurs de la sécurité (G/RSS) ;

» Développer les arguments en faveur du soutien à la sécurité et à la justice apportant des preuves sur la pertinence de l’approche et en phase avec avec les priorités politiques des membres du comité de direction et en utilisant un ensemble d'indicateurs clés en matière de sécurité et de justice ;» 

» Renforcer les capacités de déploiement des conseillers de terrain en matière de sécurité et de justice grâce à des formations de qualité et au renforcement des systèmes de déploiement des donateurs et des organisations multilatérales » ;

» Fournir une boîte à outils d'approches et d'exemples sur la manière de soutenir les processus de G/RSS en partageant des cas-pratiques, des méthodologies solides et en fournissant l’assistance requises par nos membres.

Les domaines d’activité de l’ISSAT :

» Les services de conseil pour les opérations sur le terrain 

» Les services de formation

» Les services de gestion du savoir

» Les services de plaidoyer et sensibilisation

» Réunir les membres du Comité de direction autour de thématiques importantes

» Composition du Comité de direction

La qualité de membre à part entière du Comité de direction est réservée aux pays qui s'engagent activement auprès de l’ISSAT et lui apportent leur soutien. Être "membre du Comité de direction" de l'ISSAT n'implique aucune obligation légale au-delà de ce qui est stipulé dans les accords contractuels.

Tout acteur multilatéral et tout membre du Conseil de fondation du DCAF impliqué dans le soutien aux processus de développement de la sécurité et de la justice sont éligibles pour rejoindre le Comité de direction de l'ISSAT, leur donnant ainsi accès aux informations, outils de programmation et opportunités d'engagements communs. Les demandes d'adhésion au Comité de direction de l'ISSAT doivent être adressées directement à la direction de l'ISSAT.

Les membres du Comité de direction sont répartis en trois catégories :

  • Les membres principaux : ils contribuent au financement commun de l'ISSAT et participent à la définition des priorités de l'ISSAT.
  • Les autres membres bilatéraux : ils fournissent un financement par projet (sous réserve des capacités disponibles) et accèdent au soutien direct de l'ISSAT.
  • Les membres multilatéraux : ils sont soutenus par l'ISSAT par le biais d'un mécanisme de financement commun, sur la base d'un partage des coûts.

Les avantages d'être membre du Comité de direction de l'ISSAT :

Depuis 2008, l'ISSAT offre un forum unique où les partenaires bilatéraux et multilatéraux se rencontrent pour discuter de la G/RSS et coordonner leur action. Le rôle de l'ISSAT, qui consiste à soutenir le personnel du siège et du terrain face aux défis techniques et politiques spécifiques à la G/RSS, est considéré comme de plus en plus important. Les équipes de l’ISSATsont fréquemment déployés en Afrique, Asie, Amérique latine et dans les Caraïbes, ainsi qu’en Europe du Sud-Est mais assurent aussi un soutien depuis le siège à Geneve.

» Mode de fonctionnement de l’ISSAT

Le travail de l'ISSAT est guidé par son Comité de direction et par les besoins et priorités de ses membres.

Les demandes de soutien sont faites directement à l'ISSAT ou par l'intermédiaire des représentants des membres du Comité de direction. Une fois qu'une demande est reçue, un préavis est donné à tous les membres afin de leur donner l'opportunité de rejoindre ou de soutenir une mission ou un programme donné. Dans la mesure du possible, il est souhaitable que plusieurs membres du Comité de direction s’associent à des projets communs, afin d'améliorer la coordination entre partenaires internationaux et d'optimiser les ressources.

Le soutien aux membres du Comité de direction est assuré par une petite équipe d’employés permanents aux profils variés, complétée par une liste d'experts associés, l’ensemble  permettant  de couvrir un large éventail de domaines thématiques et géographiques. L’ISSAT s’appuie  également sur l'expertise des autres départements du DCAF.

L'ISSAT ne dispose pas d'une liste spécifique de pays prioritaires, mais envisage de soutenir tout programme de sécurité et de justice dans un pays figurant sur la liste du Comité d'aide au développement (CAD) des pays éligibles à l’aide pour le développement, pour autant que les critères suivants soient respectés :

  • L'activité doit être proposée par un membre de l'ISSAT, une organisation multilatérale ou un pays qui entreprend un programme de RSS ;
  • La portée de la demande s'inscrit dans les domaines d’activités de l'ISSAT, tels que définis dans la stratégie de l’ISSAT ;
  • L'activité ne place pas l'ISSAT dans une position politiquement compromettante qui pourrait nuire à son impartialité ;
  • L'activité vise à contribuer à un processus de G/RSS mené au niveau national ;
  • Des capacités suffisantes sont disponibles au sein de l'équipe centrale de l'ISSAT et de sa liste d'experts ; des ressources financières doivent également être disponibles.

Un soutien prioritaire sera accordé aux membres principaux du Comité de direction et aux organisations multilatérales. Une priorité supplémentaire sera accordée aux membres proposant des activités conjointes et/ou des activités qui donnent à l'ISSAT l'occasion de s'engager avec un ou plusieurs membres sur une base continue tout au long du cycle du programme.

» Le financement

L'ISSAT est financé par deux mécanismes : Le financement commun et le financement par projets. Certains membres utilisent les deux mécanismes pour soutenir le travail de l'ISSAT.

En contribuant au financement commun, les membres du comité de direction ont un accès rapide aux services clés de l'ISSAT, au développement de bonnes pratiques et leçons pour l’engagement, l'accès à un service d'assistance. Leur engagement permet également de soutenir les membres multilatéraux.

Une assistance supplémentaire est également fournie par le biais du financement de projets.

Tous les financements accordés à l'ISSAT sont éligibles à l'aide publique au développement . Le DCAF est désigné comme une organisation éligible à l’APD en vertu de l'annexe 2 des directives relatives à l'APD.

Le financement commun de l'ISSAT

Le financement commun est divisé en parts égales :

Prélèvement bilatéral

Jusqu'à 33% du financement commun peut être utilisé par les membres bilatéraux du Comité de direction, affecté à n'importe quelle ligne de service de l'ISSAT, sous réserve des contraintes de mandat et de capacité. Une fois ces 33 % du financement commun dépensés, les membres du Comité de direction seront invités à compléter le financement commun s'ils souhaitent recevoir un soutien supplémentaire.

Utilisation multilatérale

Les 33 % suivant du financement commun sont utilisés pour financer les demandes des membres multilatéraux du Comité de direction sur la base d'un partage des coûts. Cela couvre les coûts des conseillers de l'ISSAT, tandis que le membre multilatéral couvre les coûts associés au déploiement des conseillers.

Connaissance, développement, plaidoyer et sensibilisation

Le reste du financement commun contribue au développement des connaissances, à l'identification des enseignements, à l'élaboration de documents de méthodologies et d’orientation, et aux activités de coordination. La coordination et la collaboration par le biais de mandats communs sur les études cartographiques, les évaluations et les pratiques durables à long terme sont les domaines dans lesquels l'ISSAT apporte un éclairage particulier grâce à un Comité de direction soudé. Le développement des connaissances de l'ISSAT s'adresse principalement aux praticiens mais aussi aux cadres intermédiaires et supérieurs soutenant des autorités politiques.  .

Financement complémentaire des projets de l'ISSAT

Le Comité de direction a convenu que l'ISSAT ne devrait accepter le financement par projet que dans de rares circonstances, du fait de la charge administrative que la gestion de ces fonds implique. Dans des cas exceptionnels, lorsque les membres bilatéraux ne sont pas en mesure de fournir un financement commun pour diverses raisons, il peut être accepté.

Le financement de projet peut être accordé directement pour un projet spécifique. Dans de telles circonstances, tous les coûts doivent être pris en compte, y compris les coûts de personnel et les coûts associés à toute exigence de rapport supplémentaire par rapport aux procédures standard de l'ISSAT.

Le financement de projet permet également aux non-membres de faire appel à l'expertise de l'ISSAT, à condition que les capacités soient disponibles. Notre engagement principale reste auprès des membres de notre Comité de direction.

Présidence du Comité de direction

L'ambassadeur Peter Beerwerth est le représentant permanent de l'Allemagne auprès de la Conférence du désarmement à Genève, en Suisse. Depuis janvier 2021, M. Beerwerth est le président du Comité de direction de l'ISSAT, fonction qu’il couvrira durant un mandat de deux ans.

L'ambassadeur Beerwerth a une longue carrière au sein du ministère allemand des affaires étrangères. De 2015 à 2018, il a dirigé  la représentation allemande à Ramallah, dans les territoires palestiniens occupés. . Auparavant, il était  à la tête de la division pour les questions relatives aux armes chimiques et biologiques, au ministère allemand des affaires étrangères (2012-2015) et a également été conseiller politique auprès du Commandement opérationnel des forces interarmées de la Bundeswehr entre 2011 et 2012. En 2010, au ministère allemand des affaires étrangères (MAE), il était  le chef de la division de la coopération en matière de désarmement dans le cadre du programme de partenariat mondial du G8.. Il a également occupé des fonctions de chef de division adjoint et de chef de mission adjoint au sein du MAE.

L'ambassadeur Peter Beerwerth a été nommé ambassadeur représentant permanent auprès de la Conférence du désarmement à Genève, en Suisse, en 2018.

Dans ses fonctions de président du Comité de direction de l’ISSAT, l’ambassadeur Beerwerth succède à l’ambassadeur Michal Mlynár, représentant permanent de la Slovaquie auprès des Nations Unies à New York,  qui a présidé le Comité de 2011 à 2021.

Les membres du Comité de direction