Les mécanismes traditionnels de gestion des conflits en Afrique subsaharienne

L’ambition du présent article est d’offrir des clés de compréhension des principes qui sous-tendent et des acteurs qui animent le fonctionnement des mécanismes traditionnels mobilisés en Afrique de l’Ouest francophone afin de concourir à la gestion des conflits. En évitant d’idéaliser le fonctionnement de ces mécanismes, il s’agit d’évaluer leur légitimité, leur opérationnalité et leur pertinence pour satisfaire les besoins de sécurité des populations ouest-africaines dans le contexte sociopolitique actuel. Après avoir défini ce qui est ici entendu par « mécanismes traditionnels » et déterminé leur périmètre d’intervention, la première partie du présent texte se penche sur les caractéristiques communes à la plupart de ceux qui sont mobilisés en Afrique de l’Ouest ainsi que sur les différents acteurs politiques et sociaux habilités à procéder à leur activation. Une deuxième partie envisage le fonctionnement et l’actualité des mécanismes traditionnels de gestion des conflits dans le contexte de la Côte d’Ivoire. Enfin, l’étude cherche à déterminer dans quelle mesure les acteurs internationaux présents sur le continent africain peuvent ou non s’appuyer sur ces mécanismes traditionnels dans le cadre des interventions qu’ils y mènent.

Pour accéder à l'étude Les mécanismes traditionnels de gestion des conflits en Afrique subsaharienne, veuillez suivre le lien.