Quelle viabilité pour le processus de désarmement, démobilisation et réintégration de la Côte d’Ivoire ?

A deux ans de la prochaine présidentielle, des révoltes au sein de l’armée viennent ternir l’image de la Côte d’Ivoire en tant qu’exemple de sortie de crise réussie. Tandis que l’Opération de l’ONU pour la Côte d’Ivoire (ONUCI) se retire et que le gouvernement ivoirien qualifie sa réforme du secteur de la sécurité comme largement aboutie, des signaux laissent à penser que la paix en Côte d’Ivoire est loin d’être aussi durable qu’on ne le pensait.

Finalement, la Côte d'Ivoire n'a peut-être pas fait complètement table rase du passé. Un pays divisé par des facteurs socio-culturels, un bilan mitigé de l'ancien processus de paix, un procédé de désarmement réussi en trompe-l'oeil suivi de la crédulité de la communauté internationale ainsi qu'une réintégration trop hâtive des anciens combattants et tous ces facteurs associés de beaucoup de négligence font que la viabilité du processus de paix peut être remis en question.

Afin d'accéder à l'analyse, Quelle viabilité pour le processus de désarmement, démobilisation et réintégration de la Côte d’Ivoire ?, veuillez suivre le lien.

Licence

icon Attribution-NonCommercial-ShareAlike

Publisher

2018

Country

Organisation Type(s) Types