Convention de Kinshasa: défis et espoirs après la Première Conférence des États parties

Afin d'atteindre l’objectif d'un Continent exempt de conflits, les États d’Afrique centrale se sont dotés en 2010 de la Convention de l’Afrique centrale pour le contrôle des armes légères et de petit calibre. La tenue d'une Première Conférence est un signe de la volonté des membres de maitriser la circulation des ALPC.

Afin d'accéder à l'analyse, Convention de Kinshasa: défis et espoirs après la Première Conférence des États parties, veuillez suivre le lien.

Licence

icon Attribution-NonCommercial-ShareAlike

Country